édifice

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher
Voir aussi Voir aussi : edifice

Français[modifier | modifier le wikicode]

Étymologie[modifier | modifier le wikicode]

Du latin aedificium (« édifice »).

Nom commun[modifier | modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
édifice édifices
/e.di.fis/

édifice /e.di.fis/ masculin

  1. Bâtiment surtout en parlant des églises, des temples, des palais et autres grands bâtiments.
  2. (Figuré) Ce qui est formé par l’assemblage, le concours, la combinaison de plusieurs choses.
    • Le fragile édifice du crédit, – qui avait des proportions que nul n’avait prévues, et qui avait tenu dans une dépendance réciproque des centaines de millions d’hommes, sans que personne s’en rendît clairement compte, – s’effondra dans la panique. (H.G. Wells, La Guerre dans les Airs, 1908 - Traduit par Henry-D. Davray & B. Kozakiewicz, page 249, Mercure de France, 1921)
    • On admettra qu'une nation vit par le nombre de ses nationaux plutôt que par l'équilibre de ses coutumes : c'est une pépinière, ce n'est pas un édifice. (Pierre Louÿs, Liberté pour l'amour et pour le mariage, 1900, dans Archipel, 1932)
    • Elle ne devint catastrophe que dans sa troisième phase, quand soudain, au milieu d'un ciel serein, la foudre du krach bancaire de New-York frappa l’édifice orgueilleux de la prospérité du capital américain. (Carl Steuermann, La crise mondiale, traduit de l'allemand, p. 65, Gallimard, 1932)

Variantes orthographiques[modifier | modifier le wikicode]

Synonymes[modifier | modifier le wikicode]

Apparentés étymologiques[modifier | modifier le wikicode]

Traductions[modifier | modifier le wikicode]

Références[modifier | modifier le wikicode]