étrangler

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher

Français[modifier | modifier le wikitexte]

Étymologie[modifier | modifier le wikitexte]

Du moyen français estrangler.

Verbe[modifier | modifier le wikitexte]

étrangler /et.ʁɑ̃.ɡle/ transitif 1er groupe (conjugaison)

  1. Serrer à la gorge de manière à faire perdre la respiration ou même la vie.
    • Les voleurs l’ont étranglé.
    • Il le tenait à la gorge et voulait l’étrangler.
    • Cet enfant s’étrangle à force de crier.
    • Il s’est étranglé en avalant une arête de poisson.
    • On dit par exagération
    • Le col de sa chemise l’étrangle.
  2. (Figuré)
    • Voix étranglée, Qui a de la peine à sortir de la gorge à cause de l’émotion qu’on ressent.
    • On dit aussi
    • Être étranglé par l’émotion.
  3. Dans cette acception, il s’emploie aussi intransitivement et signifie perdre la respiration par suite d’une compression accidentelle du gosier.
    • Secourez-moi, j’étrangle.
  4. (Par analogie) Resserrer en ne donnant pas la largeur, l’étendue nécessaire.
    • Intestin étranglé.
    • Hernie étranglée.
    • Habit étranglé.
    • Il ne fallait pas étrangler ainsi les manches de cette robe.
    • La tige de cette plante est étranglée de distance en distance.
    • Cette allée de jardin est fort étranglée.
    • Un corridor très étranglé.
  5. (Figuré)
    • Étrangler un sujet.
    • Étrangler une discussion, une question.
    • Étrangler une affaire : La juger à la hâte, sans qu’elle ait été suffisamment examinée.

Dérivés[modifier | modifier le wikitexte]

Traductions[modifier | modifier le wikitexte]

Prononciation[modifier | modifier le wikitexte]

Synonymes[modifier | modifier le wikitexte]

Références[modifier | modifier le wikitexte]