chinoiserie

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher

Français[modifier | modifier le wikitexte]

Étymologie[modifier | modifier le wikitexte]

De chinois.

Nom commun[modifier | modifier le wikitexte]

Singulier Pluriel
chinoiserie chinoiseries
/ʃi.nwa.zʁi/

chinoiserie /ʃi.nwa.zʁi/ féminin (généralement pluriel)

  1. Petit objet d’art, d’ameublement ou de curiosité d’origine ou de style chinois.
    • J’ai ramené beaucoup de chinoiseries de mon voyage en Chine.
  2. (Par analogie) Petit objet de peu d'intérêt et de peu de valeur.
    • J'aime les vieux objets. J'aime encore davantage les noms dont l'usage courant les a dotés — babioles, cossins, chinoiseries —, une espièglerie de ton qui, au-delà de l'étymologie, semble enseigner l'autodérision, montrer comment rire de son âge. (Marie-Ève Sévigny, Intimité et autres objets fragiles, Triptyque, 2012, p. 30)
  3. (Au pluriel) (Figuré) (Familier) Formalités minutieuses et complications puériles et inutiles.
    • La bourgeoisie a encouragé le développement de cette littérature niaise et démoralisante ; elle occupe l’esprit populaire, l’endort et le détourne, ainsi que les chinoiseries politiques du radicalisme, de l’étude de ses véritables intérêts de classe. (Paul Lafargue, Sapho, paru dans Le Socialiste, 2 janvier 1886)

Apparentés étymologiques[modifier | modifier le wikitexte]

Voir aussi[modifier | modifier le wikitexte]

Références[modifier | modifier le wikitexte]