contenance

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher
Voir aussi Voir aussi : Contenance

Français[modifier | modifier le wikitexte]

Étymologie[modifier | modifier le wikitexte]

Étymologie manquante ou incomplète. Si vous la connaissez, vous pouvez l’ajouter en cliquant ici.

Nom commun[modifier | modifier le wikitexte]

Singulier Pluriel
contenance contenances
/kɔ̃t.nɑ̃s/

contenance /kɔ̃t.nɑ̃s/ féminin

  1. Capacité ou étendue superficielle.
    • Ce parc est d’une contenance de cent hectares. - Cette citerne a une contenance de cent mètres-cubes.
  2. Manière de se tenir, de se présenter devant une personne ou d’autres personnes.
    • Il était visible, à la contenance du maître, qu’il était d’un caractère franc mais impétueux et irascible. (Walter Scott, Ivanhoé, Traduction de l’anglais par Alexandre Dumas, 1820)
    • Est-ce le chagrin, est-ce le bonheur qui prête à la femme de trente ans, à la femme heureuse ou malheureuse, le secret de cette contenance éloquente ? (Honoré de Balzac, La Femme de trente ans, 1832)
    • […],j'ai bien cru que c'était une de ces femmes comme on en voit beaucoup, qui prennent un mari pour avoir une contenance, […]. (Casimir Colomb, Mademoiselle Renée, dans La Revue des deux mondes, t.88, 1870, p.154)

Expressions[modifier | modifier le wikitexte]

  • perdre contenance, Cesser tout à coup d’avoir son maintien naturel par l’embarras que l’on éprouve.
Il me regardait avec une obstination qui me fit perdre contenance.
  • Porter quelque chose par contenance, pour se donner contenance. Le porter seulement pour se donner bon air, pour avoir bonne grâce.
Une femme qui porte un éventail pour se donner contenance.
Son chapeau, sa canne lui sert de contenance.

Traductions[modifier | modifier le wikitexte]

Références[modifier | modifier le wikitexte]