contrepèterie

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher

Français[modifier | modifier le wikicode]

Étymologie[modifier | modifier le wikicode]

(1582) Moyen français contrepéter « rendre un son pour un autre, contrefaire, équivoquer », de contre et péter.

Nom commun[modifier | modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
contrepèterie contrepèteries
/kɔ̃.tʁə.pɛ.tʁi/

contrepèterie /kɔ̃.tʁə.pɛ.tʁi/ féminin

  1. Jeu de mots consistant à permuter des lettres ou des syllabes dans un énoncé pour en créer un autre plus comique (généralement grivois ou irrévérencieux).
    • La « femme folle de la messe » transformé par Rabelais en « femme molle de la fesse » est le prototype de la contrepèterie.
    • Le Canard enchainé est célèbre pour sa rubrique hebdomadaire de contrepèteries intitulée Sur l’album de la Comtesse.
    • Avec l’expression « femme déçue », on peut faire la contrepèterie « dame fessue ».
    • « Bicyclette » a pour contrepèterie « cybiclette ».

Note :

La contrepèterie est proche de l’anagramme, sauf qu’elle consiste généralement à permuter non pas l’ensemble des lettres mais des phonèmes ou syllabes. Il est habituel de ne pas révéler la « solution » et de la laisser plutôt deviner par l’interlocuteur, dans un but ludique. Explications d’un orfèvre en la matière : [1]
Exemple de contrepèterie par permutation de syllabes : « Au Zambèze, les filles sont belles et gentilles. »
Exemple de contrepèterie québécoise (vocabulaire et prononciation) : « La flotte de la reine est prête. »

Synonymes[modifier | modifier le wikicode]

Traductions[modifier | modifier le wikicode]

Voir aussi[modifier | modifier le wikicode]