déesse

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher
Voir aussi : deesse

Français[modifier | modifier le wikitexte]

Étymologie[modifier | modifier le wikitexte]

(milieu du xiie siècle) Dérivé savant du latin dĕa (« déesse ») avec le suffixe -esse.

Nom commun[modifier | modifier le wikitexte]

Singulier Pluriel
déesse déesses
/de.ɛs/

déesse /de.ɛs/ féminin (équivalent masculin : dieu)

  1. (Religion) Divinité de sexe féminin.
    • Elle ne croyait pas à Aphrodite, mais elle aimait qu'on lui comparât la déesse, et elle allait quelquefois au temple, pour lui donner, comme à une amie, des boîtes de parfums et des voiles bleus. (Pierre Louÿs, Aphrodite, 1896)
  2. (Par hyperbole) Femme qui est d’une beauté majestueuse.
    • Me voici à genoux devant vous, fascinante déesse, le torse nu et la tête inclinée, pareil au prisonnier que l'on veut humilier en le portant aux pieds de son vainqueur […]. (Marika Moreski, Ces dames en bottines, Éditions Dominique Leroy, 1971, p. 40)
    • Une grande nostalgie s'empare de lui quand il se remémore son corps de déesse aux fines attaches, sa peau ambrée qui sentait bon les parfums envoûtants de l'Orient et son art consommé pour faire l'amour. (Yannick Surun, Les caravanes de Zanzibar, L’Harmattan, 1999, p. 180)
  3. (Argot) Cocaïne.
    • Le problème c’est que dans ses une poche ils ont trouvé cinq grammes de déesse, de la meilleure, pure, blanche, pas encore coupée, et je te jure, mec, c’est pas moi qui l’y avait mise. (Luis Sepúlveda, Rolandbar, dans le recueil Rendez-vous d'amour dans un pays en guerre, 1997. - Traduit de l’espagnol (Chili) par François Gaudry, 1997, p.59)
Note[modifier | modifier le wikitexte]
Le sens religieux ne s’applique qu’aux religions polythéistes. Les monothéismes n’ont que des dieux masculins.

Traductions[modifier | modifier le wikitexte]

Voir aussi[modifier | modifier le wikitexte]

Références[modifier | modifier le wikitexte]