divinité

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher

Français[modifier | modifier le wikicode]

Étymologie[modifier | modifier le wikicode]

Du latin divinitas.

Nom commun[modifier | modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
divinité divinités
/di.vi.ni.te/

divinité /di.vi.ni.te/ féminin

  1. (Au singulier) (Religion) Essence divine ; nature divine.
    • Gardez-vous donc bien d’imiter le vulgaire, qui met la Fortune au nombre des dieux ; la bizarrerie de sa conduite l’éloigne entièrement du caractère de la divinité, […]. (Épicure, Lettre à Ménécée – traduction par Jacques Georges Chauffepié (1840))
    • Comme point de départ, adoptons donc la Divinité. Relativement à cette Divinité, considérée en elle-même, celui-là seul n’est pas un imbécile, celui-là seul n’est pas un impie, qui n’affirme absolument rien. (Edgar Poe, Eureka, 1848 – traduction de Charles Baudelaire, 1864)
    • L'attitude de la théologie chrétienne à l'égard des juifs a été fixée dans le début du ive siècle (concile de Nicée, 325) : le judaïsme ne doit pas disparaître, il doit vivre, mais dans un état d'avilissement et de misère tel qu'il fasse nettement apparaître aux yeux des croyants comme des incroyants le châtiment infligé par Dieu à ceux qui n'ont pas voulu reconnaître la divinité de Jésus. (Léon Berman, Histoire des Juifs de France des origines à nos jours, 1937)
  2. (Par extension) (Au singulier) (Religion) Dieu lui-même.
    • Je n’ai donc rien à vous demander pour moi, ô monseigneur Jésus ! maintenant, surtout, que de mes yeux mortels j’ai contemplé votre divinité. (Alexandre Dumas, Othon l’archer, 1839)
    • Pourtant je tiens jalousement à l'avertissement lancé par Homère aux Grecs dans L'Iliade et par Tyrtée dans les Élégies : « C'est une faiblesse déraisonnable que de se décharger sur la divinité de la responsabilité d'une morale et d'un ordre public » — Dieu, Allah ou quel qu'il soit. (P.J. Vatikiotis, L'Islam et l'État, 1987 – traduction de Odette Guitard, 1992)
  3. Dieux et déesses du polythéisme.
    • Si les divinités telluriques de Puisaye président à la naissance de Colette, il ne faut pas oublier que les dieux liés à l'eau bercent son destin. (Nicole Dubus Vaillant, Le Capitaine Jules Colette, Société des Écrivains, 2011, p.17)

Synonymes[modifier | modifier le wikicode]

Traductions[modifier | modifier le wikicode]

Traductions à trier[modifier | modifier le wikicode]

Prononciation[modifier | modifier le wikicode]

Voir aussi[modifier | modifier le wikicode]

Références[modifier | modifier le wikicode]