embouteiller

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher

Français[modifier | modifier le wikitexte]

Étymologie[modifier | modifier le wikitexte]

Dérivé de bouteille avec le préfixe em- et le suffixe verbal -er.

Verbe[modifier | modifier le wikitexte]

embouteiller /ɑ̃.bu.te.je/ transitif 1er groupe (conjugaison)

  1. Mettre en bouteilles.
    • La gamme des producteurs va du débiteur de boissons qui brasse sa propre production, aux grandes fabriques qui embouteillent des milliers d’hectolitres. (Vienne, Petit Futé, 2009)
  2. Dépasser la capacité d’absorption d’une voie de communication, empêchant la fluidité de la circulation.
    • Voitures et pièces d’artillerie embouteillaient la Grand-rue, se pressant pour franchir le pont de trois mètres sur la Dyle. (Jacques Logie, Waterloo: la campagne de 1815, éditeur Lannoo Uitgeverij, 2003)
    • C’est ainsi que le 10 mai au matin, des commandants de division de première ligne étaient en permission, de même que des centaines de milliers d’officiers et d’hommes qui, brusquement rappelés, embouteilleront les transports ferrés … (La Revue de Paris, 1957)
  3. (Militaire) Enfermer dans une impasse.
    • Embouteiller une flotte.

Traductions[modifier | modifier le wikitexte]

Références[modifier | modifier le wikitexte]