remontrance

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher

Français[modifier | modifier le wikicode]

Étymologie[modifier | modifier le wikicode]

Étymologie manquante ou incomplète. Si vous la connaissez, vous pouvez l’ajouter en cliquant ici.

Nom commun[modifier | modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
remontrance remontrances
/ʁə.mɔ̃t.ʁɑ̃s/

remontrance /ʁə.mɔ̃t.ʁɑ̃s/ féminin

  1. Discours par lequel on représente à quelqu’un les inconvénients d’une chose qu’il a faite ou qu’il est sur le point de faire.
    • Malgré les sages remontrances de M. Le baron Roger, il part de nouveau avec quelques marchandises, pour le pays de Brakuas, dans l’intention d’apprendre l’arabe, ainsi que la pratique du culte des Maures. (Anonyme, Revue littéraire, 1830, Revue des Deux Mondes, 1830, tome 1)
    • Sans adresser à l’infracteur de la paix jurée ni remontrances, ni sommation préalable, Gonthramn fit marcher contre Chlodowig des troupes conduites par le meilleur de ses généraux, Eonius Mummolus, […]. (Augustin Thierry, Récits des temps mérovingiens, 2e récit : Suites du meurtre de Galeswinthe — Guerre civile — Mort de Sighebert (568-575), 1833 - éd. Union Générale d’Édition, 1965)
  2. Avertissements qu’un père ou une mère donne à son enfant, un supérieur à son inférieur, etc., pour l’obliger à se corriger.
    • Je fis au capitaine des remontrances sur sa conduite imprudente qui avait causé, sans nécessité une aussi grande effusion de sang humain. (Dillon, Voyage dans la mer du sud, Revue des Deux Mondes, 1830, tome 1)

remontrances féminin

  1. (Au pluriel) Se disait particulièrement de certains discours adressés aux rois par les parlements et dans lesquels ils exposaient les inconvénients d’un édit, d’une loi fiscale, etc.
  2. (Par extension) Revendications d'une assemblée au gouvernement.
    • Elles adressèrent au gouvernement les remontrances les plus énergiques, et lui recommandèrent d’assumer lui-même le patronage du clergé. (Anonyme, Mexique.- Situation des partis, Revue des Deux Mondes, 1829, tome 1)

Synonymes[modifier | modifier le wikicode]

Traductions[modifier | modifier le wikicode]

Prononciation[modifier | modifier le wikicode]

Références[modifier | modifier le wikicode]