transporté

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher
Voir aussi : transporte

Français[modifier | modifier le wikitexte]

Étymologie[modifier | modifier le wikitexte]

→ voir transporter

Adjectif[modifier | modifier le wikitexte]

Singulier Pluriel
Masculin transporté
/tʁɑ̃s.pɔʁ.te/
transportés
/tʁɑ̃s.pɔʁ.te/
Féminin transportée
/tʁɑ̃s.pɔʁ.te/
transportées
/tʁɑ̃s.pɔʁ.te/

transporté /tʁɑ̃s.pɔʁ.te/

  1. Emporté par un sentiment violent.
    • Le comte transporté de joie, la releva, l'embrassa sur le front, et s'écria: — O Amélie, serait-il bien possible? (Ernst Theodor Amadeus Hoffmann, Les Brigands dans Contes nocturnes- IV, édition Contes fantastiques, vol.16, Eugène Renduel, 1830, p.219)
    • Aman, favori d'Assuérus, voyant que le juif Mardochée refusait de fléchir le genou devant lui, en fut si transporté de colère, que, pour mieux faire éclater sa vengeance, il obtint du roi un cruel édit qui condamnait tous les Juifs à mort, […]. (Guillaume-Hyacinthe Bougeant, Exposition de la doctrine chrétienne, 1860, p.196)
    • J'ai jugé, ajoute-t-il, comme un pauvre serviteur passionné pour le bien de son maître, transporté de peur et d'appréhension pour son maitre. (Leone Anquez, Henri IV et l'Allemagne d'après les mémoires et la correspondance de Jacques Bongars, 1887, p.LXIV)
  2. (Par ellipse) Emporté par un sentiment de joie ou de plaisir.
    • En recevant cette bonne nouvelle, il fut transporté.
    • Tous les spectateurs étaient transportés.

Traductions[modifier | modifier le wikitexte]

Nom commun[modifier | modifier le wikitexte]

Singulier Pluriel
Masculin transporté
/tʁɑ̃s.pɔʁ.te/
transportés
/tʁɑ̃s.pɔʁ.te/
Féminin transportée
/tʁɑ̃s.pɔʁ.te/
transportées
/tʁɑ̃s.pɔʁ.te/

transporté /tʁɑ̃s.pɔʁ.te/ masculin

  1. (Histoire) (France) Celui à qui a été appliquée la peine de la transportation.
    • Trois années après le débarquement des transportés en Algérie, ceux qui justifieront de leur bonne conduite pourront obtenir, à titre provisoire, la concession d’une habitation et d’un lot de terre sur l’établissement. (Article 5, Loi du 24 janvier 1850 relative à la transportation des insurgés de juin en Algérie, France)
    • Globalement, les convois de transportés ont amené pendant huit années, de 1864 à 1872 environ 400 forçats par an, ce que nous avons vu plus haut représenter au moins 5.000 condamnés jugés politiques. (Mélica Ouennoughi, Les déportés maghrébins en Nouvelle-Calédonie et la culture du palmier dattier, L'Harmattan, 2005, p.135)

Forme de verbe[modifier | modifier le wikitexte]

Conjugaison du verbe transporter
Participe Présent
Passé (masculin singulier)
transporté

transporté /tʁɑ̃s.pɔʁ.te/

  1. Participe passé masculin singulier de transporter.

Traductions[modifier | modifier le wikitexte]

Anagrammes[modifier | modifier le wikitexte]

Espagnol[modifier | modifier le wikitexte]

Forme de verbe[modifier | modifier le wikitexte]

transporté /Prononciation ?/

  1. Première personne du singulier du prétérit de l’indicatif du verbe transportar