velum

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher
Voir aussi Voir aussi : vélum

Français[modifier | modifier le wikicode]

Étymologie[modifier | modifier le wikicode]

(1867) Emprunté au latin velum (« voile »).

Nom commun[modifier | modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
velum velums
/ve.lɔm/

velum /ve.lɔm/ masculin (orthographe traditionnelle)

  1. Grande pièce d'étoffe servant de rideau contre la lumière, ou de couverture à un grand espace sans toiture.
    • Lourdement, balayant de ses larges plis le plateau, la masse du velum rouge dégringola du cintre avant de remonter, pour retomber et se relever de nouveau. (Carco, L’Homme de Minuit, 1938)

Variantes[modifier | modifier le wikicode]

Apparentés étymologiques[modifier | modifier le wikicode]

Voir aussi[modifier | modifier le wikicode]

Références[modifier | modifier le wikicode]

Latin[modifier | modifier le wikicode]

Étymologie[modifier | modifier le wikicode]

Archaïquement *ves-lum [1] ; le radical *ves- est de même racine que vestio (« vêtir ») et vestis (« vêtement »).
Le sens de « voile de navire » provient [1] de veho → voir veslo en tchèque.

Nom commun[modifier | modifier le wikicode]

velum neutre

  1. Voile.
    • plenissimis velis navigare, voguer à pleines voiles.
  2. (Par métonymie) Navire (poétique).
  3. Toile, tenture, rideau.
    • in ipso aditu portus tabernacula carbaseis intenta velis conlocabat (Cicéron) : à l'entrée même du port, il plaçait ses tentes couvertes de voiles de lin le plus fin.

Apparentés étymologiques[modifier | modifier le wikicode]

Dérivés dans d’autres langues[modifier | modifier le wikicode]

Références[modifier | modifier le wikicode]

  • Félix Gaffiot, Dictionnaire latin français, Hachette, 1934 (velum)
  • [1] Michel Bréal et Anatole Bailly, Dictionnaire étymologique latin, Hachette, Paris, 1885, en ligne