équivalent

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher
Voir aussi : equivalent

Français[modifier]

Étymologie[modifier]

(1361) Du participe présent du verbe latin aequivalere (« valoir autant »).

Adjectif[modifier]

Singulier Pluriel
Masculin équivalent
\e.ki.va.lɑ̃\
équivalents
\e.ki.va.lɑ̃\
Féminin équivalente
\e.ki.va.lɑ̃t\
équivalentes
\e.ki.va.lɑ̃t\

équivalent \e.ki.va.lɑ̃\

  1. Qui est de même valeur, qui équivaut.
    • Une chose équivalente.
    • Une expression équivalente à une autre.
    • L’indemnité fut équivalente au dommage causé.
    • Figures géométriques équivalentes.
    • Volumes équivalents.
    • Suite numérique équivalente.

Traductions[modifier]

Nom commun[modifier]

Singulier Pluriel
équivalent équivalents
\e.ki.va.lɑ̃\

équivalent \e.ki.va.lɑ̃\ masculin

  1. Chose équivalente.
    • Déjà au Mont Ventoux, par exemple, la flore subalpine compagne du Pin à crochets n'a guère d’équivalent dans les pays du Nord. (Henri Gaussen, Géographie des Plantes, Armand Colin, 1933, p. 143)
    • Dit autrement, le gueuleton bien arrosé du bon vivant, amateur de viande et de cigare, n'a pas son équivalent chez l'adepte de la graine germée et du tofu mariné à la sauce soja. (Christian Camara & ‎Claudine Gaston, 150 idées reçues sur le corps humain, First Éditions, 2012)
    • Un traducteur est quelquefois forcé d’employer des équivalents. : Il est forcé d’employer des expressions, des figures qui ne sont pas celles de l’original, mais qui ont le même sens et la même force.
  2. (Chimie) Proportion suivant laquelle les corps se combinent ou se remplacent. Ce terme est peu usité en chimie depuis l’adoption de la notation atomique.
    • L’acide tellurique cristallise en gros prismes hexagonaux qui contiennent trois équivalents d’eau. (J. Pelouze & Edmond Fremy, Traité de chimie générale, vol. 1, 1854, p. 438)
    1. (Chimie) Équivalent électrochimique d’un métal : Poids de ce métal qui, dans l’électrolyse, est porté vers l’électrode par une quantité déterminée d’électricité (96 000 coulombs ou un Faraday).
    2. (Thermodynamique) Équivalent mécanique de la chaleur : Rapport de la chaleur dégagée au travail mécanique dépensé.
  3. (Mathématiques) Suite (resp. fonction) se comportant de manière semblable à la suite (resp. fonction) considérée à l’infini (resp. au voisinage d’un certain point, éventuellement à l’infini) (voir l’article correspondant sur Wikipédia pour une définition rigoureuse).
    • La suite est un équivalent de la suite .
    • La fonction admet pour équivalent en 0.

Traductions[modifier]

Forme de verbe[modifier]

Conjugaison du verbe équivaloir
Indicatif Présent
ils/elles équivalent
Imparfait
Passé simple
Futur simple

équivalent \e.ki.val\

  1. Troisième personne du pluriel de l’indicatif présent de équivaloir.

Prononciation[modifier]

adjectif

Homophones[modifier]

adjectif

Voir aussi[modifier]

Références[modifier]