acide gras

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

Il s’agit d’un acide organique, produit par la décomposition des graisses. → voir acide et gras.

Locution nominale [modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
acide gras acides gras
\a.sid ɡʁa\
ou \a.si.də ɡʁa\

acide gras \a.sid ɡʁa\ masculin

  1. (Biochimie) Molécule organique qui entre dans la composition des graisses animales et végétales et possède une longue chaîne carbonée, le plus souvent linéaire, terminée par une fonction acide carboxylique.
    • Les corps gras sont des éthers composés ou glycérides tertiaires formés par la glycérine et divers acides gras à teneur élevée en carbone. Les glycérides les plus répandus sont ceux des acides stéarique, palmitique et oléique. — (J. Fritsch, Fabrication et raffinage des huiles végétales, manuel à l'usage des fabricants, raffineurs, courtiers et négociants en huiles, Paris : chez H. Desforges, 1905, p. 3)
    • Les corps gras naturels animaux ou végétaux sont des éthers de la glycérine avec certains acides appelés acides gras. — (Cousin & Serres, Chimie, physique, mécanique et métallurgie dentaires, 1911)
  2. (Biochimie) (Par extension) Tout acide carboxylique linéaire, indépendamment de la longueur de la chaîne carbonée.
    • Il a été récemment démontré que le séthoxydime ainsi que ses analogues (le cycloxydime et le cléthodime), inhibent la synthèse des acides gras dans des chloroplastes isolés de graminées, par exemple de blé, d’avoine et de maïs (Kobek et al, 1988) — (René Scalla, Les herbicides: mode d’action et principes d’utilisation, page 168, INRA, 1991)
    • Les carnitines aident au transport des acides gras à longue chaîne du cytoplasme aux mitochondries, ce qui peut augmenter la production d'énergie dans les cellules et combattre la fatigue. — (F. Comhaire & A. Mahmoud, « Nutrition anti-vieillissement et compléments alimentaires », chap. II.4.14 de Traité d'andrologie à l'usage des cliniciens, ouvrage coordonné par Wolf-Bernhard Schill, ‎Roger Mieusset & ‎Frank H. Comhaire, traduction française supervisée par Roger Mieusset, Springer Verlag, 2008, p. 569)

Hyperonymes[modifier le wikicode]

Hyponymes[modifier le wikicode]

Holonymes[modifier le wikicode]

Méronymes[modifier le wikicode]

Traductions[modifier le wikicode]

Prononciation[modifier le wikicode]

\a.sid ɡʁa\ ou \a.si.də ɡʁa\ (soigné ; sud de la France)

Voir aussi[modifier le wikicode]