arçon

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Voir aussi : Arcon, Arçon, arcon, arcón, arĉon

Français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

De archet, « petit arc ».

Nom commun [modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
arçon arçons
\aʁ.sɔ̃\
Arçon en pin et fibre de verre

arçon \aʁ.sɔ̃\ masculin

  1. (Équitation) Une des deux pièces de bois cintrées qui forment le corps de la selle.
    • On se moquait de la peur de M. de Moirod, dont è chaque instant la main prudente était prête è saisir l’arçon de sa selle. — (Stendhal, Le rouge et le noir, 1830, réédition Gallimard, 2020, page 164)
    • Comme on était en pays ami et par conséquent éloigné de tout danger, il avait accroché son casque à l’arçon de sa selle. — (Alexandre Dumas, Othon l’archer, 1839)
    • Ce cavalier vêtu de noir, glissant silencieusement dans les sables, emportant à l’arçon de sa selle un enfant garrotté, […], avait un aspect fatal et étrange. — (Gustave Aimard, Les Trappeurs de l’Arkansas, Éditions Amyot, Paris, 1858)
    • […] un paysan à cheval ou à mule, avec sa carabine à l’arçon, le sombrero sur les yeux et la mine farouche. — (Théophile Gautier, Voyage en Espagne, Charpentier, 1859)
    • Plus loin, un jeune adolescent à cheval, vêtu d’un « poncho » aux brillantes couleurs avec le traditionnel lasso pendu à l’arçon de sa selle, me salua d’un « buenos dias ». — (Alain Gerbault, À la poursuite du soleil, tome 1 : De New-York à Tahiti, 1929)
    • Il suivit le manège des soldats dans la cour. Il en vit un qui nettoyait les verres d’une lanterne d’arçon. Il supposa qu’on préparait une patrouille de nuit. — (Jean Giono, Le Hussard sur le toit, 1951, réédition Folio Plus, pages 390-391)
  2. (Art) Instrument en forme d’archet.
    • (Marbrerie) Archet fait avec une lame d'acier et une corde à boyau, qui sert à faire mouvoir le foret pour percer des trous dans le marbre.
    • Les chapeliers battent avec un arçon le poil qui sert à fabriquer les feutres.
  3. (Viticulture) Sarment de vigne que l’on courbe pour activer sa production.
    • L’arçon a, en général, un pied et demi de longueur, et même deux pieds, suivant la force du cep. Le sommet du cep, haut de deux à trois pieds, est fortement lié contre l’échalas, au moyen d’un osier partagé en deux ; et, près de cette ligature, on ramène le sommet de l’arçon, de manière qu’il plie presque en rond. — (François Rozier, Cours complet d’agriculture théorique, pratique, économique et de médecine rurale et vétérinaire, Libraires Associés, Paris, 1793, page 571)
  4. (Argot) (Vieilli) (Rare) Signe d’alerte convenu entre voleurs.
    • Du temps de Vidocq l’arçon était un crachement et un C figuré à l’aide du pouce droit sur la joue droite.

Dérivés[modifier le wikicode]

Traductions[modifier le wikicode]

Prononciation[modifier le wikicode]

Paronymes[modifier le wikicode]

Anagrammes[modifier le wikicode]

Modifier la liste d’anagrammes

Voir aussi[modifier le wikicode]

Références[modifier le wikicode]