artificiel

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher

Français[modifier]

Étymologie[modifier]

Du latin artificialis (« fait avec art ») → voir artifice.

Adjectif [modifier]

Singulier Pluriel
Masculin artificiel
\aʁ.ti.fi.sjɛl\
artificiels
\aʁ.ti.fi.sjɛl\
Féminin artificielle
\aʁ.ti.fi.sjɛl\
artificielles
\aʁ.ti.fi.sjɛl\

artificiel

  1. Qui remplace la nature par l’art ou l’artifice.
    • Les variétés d’eau de table artificielles qui pourront se produire dans la suite feront l'objet d'une réglementation spéciale. — (Revue scientifique illustrée, 1912, p.402)
    • Les pois égouttés doivent présenter la couleur normale caractéristique des pois secs trempés en conserve, compte tenu de toute adjonction de colorants artificiels. — (FAO, Codex alimentarius, volume 5A, 1994, p.204)
    • Je me souviens vaguement des traits de la gamine, une blondine coiffée d'un chapeau de paille orné de cerises artificielles, avec une robe en lingerie blanche, percée de trou-trous ourlés. — (Jules Clozel , Mémoires d'un enfant du XXème siècle, BoD/Books on Demand, 2012, p.247)
  2. Peu naturel.
    • La limite de l’Olivier, bien qu’artificielle, puisque c'est une plante cultivée, est la meilleure limite de la flore méditerranéenne en France. — (Henri Gaussen, Géographie des Plantes, Armand Colin, 1933, p.80)
    • Beauté artificielle.
    • Prairies artificielles.
  3. Créé par l’homme.
    • De nombreux jaunes, par exemple, qu'ils soient d'origine naturelle (flavoniques) ou artificielle (azoïques) présentent une fluorescence non négligeable. — (Éric Felder, Surfaces, tribologie et formage des matériaux, page 139, 2001)
    • Au nez et à la barbe des habitants, le vert envahit Paris, concurrence les lumières artificielles dont le pare l'hiver et qui s'en trouvent flétries. — (Christiane Lesparre, Des nuits cousues d'or, Grasset, 1996)
  4. Créé de toutes pièces, inventé, programmé.
  5. (En particulier) (Linguistique) Qualifie les langues fabriquées par les philologues.
    • Loin d’être celui de la soi-disant koïné, […] c’est un grec sémite, un calque absolu, une langue artificielle par nature, celle de scribes ayant sous les yeux un original ou des originaux hébreux, et s’appliquant — s'acharnant — à les verser au grec aussi fidèlement que possible, hors toute autre prétention que celle-là. — (Bernard Dubourg, L’invention de Jésus, tome I, « L’hébreu du Nouveau Testament », Paris, Éditions Gallimard, 1987, p. 110)
  6. (Figuré) Qui n’est pas selon la nature, qui est factice.
    • Mener une vie artificielle.
    • Un enthousiasme artificiel.

Antonymes[modifier]

Dérivés[modifier]

Traductions[modifier]

Prononciation[modifier]

Voir aussi[modifier]

Références[modifier]