bacchante

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Voir aussi : Bacchante

Français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

(Nom commun 1) (1596) Du latin bacchans, participe présent substantivé de bacchari (« délirer »), de Bacchus.
(Nom commun 2) (1875) Peut-être[1] le même mot que le précédent, par allusion facétieuse à la chevelure flottante des bacchantes, l’allemand Backe (« joue »), a été proposé comme étymon, ce qui est recevable du point de vue sémantique mais pose difficulté du point de vue de la construction.

Nom commun 1 [modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
bacchante bacchantes
\ba.kɑ̃t\
Bacchus et bacchantes

bacchante \ba.kɑ̃t\ féminin

  1. (Antiquité) Prêtresse de Bacchus célébrant la fête des bacchanales.
    • Comme autrefois une bacchante que l’esprit du dieu avoit saisie, couroit échevelée sur les montagnes qu’elle faisoit retentir de ses hurlements, la jalouse mère du jeune soleil se sent transportée de fureur. — (Chateaubriand, Les Natchez, 1826, page 139)
    • Un jour, après dîner, se sentant dispos, il lui prit fantaisie de gravir les collines qui, couvertes de pampres comme des bacchantes, regardent les flots. — (Anatole France, L’Étui de nacre, Calmann-Lévy, 1923, Collection Pourpre, page 8)
  2. (Par extension) Représentation artistique d’une telle prêtresse.
    • Les bacchantes et les ménades ont la chasteté de l’art même quand elles sont nues. — (Théophile Gauthier, parlant de Nicolas Poussin en son Guide de l’amateur au Musée du Louvre)
    • Deux candélabres, formés par une bacchante debout, portant un thyrse qui se divise en trois branches torses portant des binets, reliées par des feuilles de lierre. — (Exposition universelle de 1867 à Paris, Catalogue général publié par la Commission Impériale : Histoire du travail et monuments historiques, 1868, volume 2, page 516)
  3. (Figuré) Femme sans retenue, sans pudeur ; dévergondée.
    • Nombreux, de petits enfants du quartier jouent tranquillement sous l’œil indifférent de ces bacchantes. — (Ludovic Naudeau, La France se regarde : le Problème de la natalité, Librairie Hachette, Paris, 1931)
    • (Figuré) Cette bacchante qu’on appelle Révolution française… est une fille née du commerce impie de la noblesse française avec le philosophisme dans le dix-huitième siècle. — (J. de Maistre, Du Pape, 1819, page 318)
    • Bacchantes et garçonnes de nos jours font gémir le prote, mais publie-t-on beaucoup de livres de jeune fille, de vraie jeune fille ? Celui-ci en est un. — (Henry de Montherlant, préface à L’Âge où l’on croit aux îles de Jeanne Sandelion, Renaissance du livre, Paris, 1930, page 8)
  4. (Entomologie) Papillon européen marron aux ocelles noirs cerclés de jaune (Lopinga achine).
    • Autrefois, il y a soixante ou soixante-dix ans, la Bachante (autrefois appelée la Djénanine) se rencontrait encore dans de nombreuses forêts d'Ile-de-France. — (Yves Doux et Christian Gibeaux, Les Papillons de jour d'Ile-de-France et de l'Oise, Novembre 2007)
  5. (Botanique) Nom vulgaire du Baccharis halimifolia (bacchante de Virginie), arbuste de la famille des astéracées et natif de la côte Est des États-Unis.
    • Les marcottes et les boutures de la bacchante de Virginie se font au printemps. — (Cours complet d’agriculture, d’économie rurale et de médecine vétérinaire, volume 2, à Paris au bureau du Cours complet d’agriculture, 1846, page 98)

Synonymes[modifier le wikicode]

Traductions[modifier le wikicode]

Nom commun 2[modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
bacchante bacchantes
\ba.kɑ̃t\

bacchante \ba.kɑ̃t\ fémininNote : rare au singulier.

  1. (Barbe) Moustache.
    • Les bacchantes de Brassens sont immortelles.
    • Une bacchante plutôt fournie marquait la concession au style homme d’affaires, côté import-export de la chose et, pour la voix, posée dans le registre grave, elle sonnait péremptoire, excluant à l’avance toute contestation. — (Albert Simonin, Une balle dans le canon, Série noire, Gallimard, 1958, pages 17-18)
    • Depuis que j’allais en classe, mon père s’intéressait à mes succès, à mes progrès et il comptait davantage dans ma vie. Il me semblait d’une espèce plus rare que le reste des hommes. En cette époque de barbes et de bacchantes, son visage glabre, aux mimiques expressives, étonnait. — (Simone de Beauvoir, Mémoires d'une jeune fille rangée, 1958, p. 28)

Variantes orthographiques[modifier le wikicode]

Prononciation[modifier le wikicode]

Voir aussi[modifier le wikicode]

Références[modifier le wikicode]