biennal

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher

Français[modifier | modifier le wikicode]

Étymologie[modifier | modifier le wikicode]

(1550) Du latin biennalis.

Adjectif[modifier | modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
Masculin biennal
\bi.ɛ.nal\
ou \bjɛ.nal\
ou \bje.nal\
biennaux
\bi.ɛ.no\
ou \bjɛ.no\
ou \bje.no\
Féminin biennale
\bi.ɛ.nal\
ou \bjɛ.nal\
ou \bje.nal\
biennales
\bi.ɛ.nal\
ou \bjɛ.nal\
ou \bje.nal\

biennal

  1. Qui dure deux ans. — Note : Se dit surtout en parlant de charges, d’emplois.
    • Dans les assemblées générales ou particulières, ils n’auront ni plus de voix, ni plus grande prérogative que les six autres directeurs biennaux, avec qui ils doivent s‘accorder à la pluralité des voix sur les dernières décisions faites , et tâcher de les mettre à exécution. (Dictionnaire universel de commerce, banque, manufactures, douanes, pêche, navigation marchande…, Paris : chez F. Buisson, chez A. Bailleul, chez L. Fantin & chez Lenormant, an XIII, vol.1, p.207)
  2. Qui se répartit ou s’étend sur deux années.
    • L'examen des quantiles biennaux et décennaux, effectué jusqu'à présent, nous a permis de comparer les résultats de la « journalisation » de SHYPRE par rapport aux résultats d'un ajustement des distributions de pluies observées. (Jacques Lavabre, Estimation de l'aléa pluvial en France métropolitaine, Éditions Quae, 2010, p.135)
  3. Qui revient ou recommence tous les deux ans.
    • Le Gouvernement a renouvelé pour la dixième fois, en 1865, le grand concours biennal de composition musicale, institué par l'arrêté royal du 19 septembre 1840. (Bulletin de l'Académie royale des sciences, des lettres et des beaux-arts de Belgique, 1865, 34e année, 2e série, vol.20, p.326)
  4. Qui se produit en moyenne tous les deux ans.
    • En moyenne, les maxima avoisinent 20 à 30 m³/s. Mais les crues biennales atteignent 28 m³/s, les crues quinquennales 37 m³/s, décennales 43 m³/s et vicennales 49 m³/s. (Connaissance de l'érosion, Institut de géographie et d'aménagement régional & Université de Nantes, 1998, p.30)
  5. (En particulier) (Agriculture) Qualifie une rotation culturale qui se fait sur 2 ans, et l'assolement qui en découle.
    • C'est un des rares exemples de système biennal qui se trouvent en France. Jusqu'ici cet assolement était bien inférieur à l'assolement triennal, sous le rapport du produit et même sous celui de la conservation de la fertilité du sol, […]. (Louis Moll, Excursion agricole dans quelques départemens du Nord de la France, Paris : Decourchant, 1836, p.28)
    • La grande et la moyenne ont des assolements semblables; ils sont triennaux dans les coteaux argilo-calcaires et les plaines argileuses, et biennaux dans les terres d'alluvion et les boulbènes légères. (Enquête agricole : 18e circonscription : Tarn-et-Garonne. — Haute-Garonne. — Gers., Paris : Imprimerie nationale, 1872, p.306)

Synonymes[modifier | modifier le wikicode]

Dérivés[modifier | modifier le wikicode]

Apparentés étymologiques[modifier | modifier le wikicode]

Vocabulaire apparenté par le sens[modifier | modifier le wikicode]


Traductions[modifier | modifier le wikicode]

Références[modifier | modifier le wikicode]