blockhaus

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher

Français[modifier]

Étymologie[modifier]

(XVIIIe siècle) De l'allemand Blockhaus (« maison de rondins ») composé de Block (« bloc de bois ») et de Haus (« maison ») ; il avait autrefois le sens de « fortin » qui nous donne blocus qui lui est apparenté.

Nom commun [modifier]

Singulier et pluriel
blockhaus
\blɔ.kos\
Un blockhaus à Neuville-en-Ferrain.

blockhaus \blɔ.kos\ masculin

  1. (Sens étymologique) (Rare) Maison construite en troncs d'arbres.
    • Ce n'est pas à dire pourtant que cette grande famille [d'Amérique] républicaine ne manifeste plus par aucun signe sa diversité d'origine. Le descendant allemand, par exemple, […] préfère encore son blockhaus, simple et rustique comme lui, à l'élégante framehouse de ses voisins. (Nerval, Les Filles du feu, Jemmy, Paris, Champion, 1931)
  2. (Militaire) Redoute, casemate, abri blindé à l’épreuve des tirs ennemis.
    • Entre les quatre murs du blockhaus démantelé, un âne errant, ou une chèvre au piquet, broute le gazon d'Espagne et le chardon bleu. (Victor Hugo, Les Travailleurs de la mer, 1866, page 54, Livre de poche, 2002)
    • Avec une vigueur remarquable, ils se mirent à improviser un blockhaus autour du canon à pivot et à longue portée qu’on avait placé là. (H. G. Wells, La Guerre dans les airs, 1908, traduction d’Henry-D. Davray et B. Kozakiewicz, Mercure de France, Paris, 1910, p. 235 de l’éd. de 1921)
    • Dans le grand blockhaus de trois pièces du QG, on pouvait voir, sur une carte, notre front: une ligne noire, le front au 1er septembre 1941, une ligne rouge, au 1er janvier 1942. (Alexandre Tchakovski, C'était à Léningrad, traduit du russe par Julia et Georges Soria, 1951)
    • Ça et là, ce sont des magasins, des entrepôts, des chais, ou bien le cube de béton d'une cave coopérative, sévère comme un blockhaus. (Ludovic Naudeau, La France se regarde : Le problème de la natalité, Librairie Hachette, Paris, 1931)
  3. (Marine) Abri blindé destiné à protéger, pendant une attaque, la commande du gouvernail et les ordres de transmission.
    • Il est comme le commandant d'un bateau de guerre qui a pris son poste dans le blockhaus.

Traductions[modifier]

Voir aussi[modifier]

Références[modifier]