blocus

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.

Français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

(Date à préciser) Du moyen néerlandais blochuus (« fortin »), en néerlandais moderne blokhuis (« petit fort, chalet en rondins de bois »), lui-même composé de blok (« bloc ») et de huis (« maison »). Voir blockhaus de même formation. Il est passé du sens de « fortin élevé par les assiégeants pour couper les communications d'une place investie » à celui de « siège d’une ville » puis « action de bloquer ».

Nom commun [modifier le wikicode]

Invariable
blocus
\blɔ.kys\

blocus \blɔ.kys\ masculin

  1. (Militaire) Siège d’une ville, d’un port, d’une position, d’un pays pour lui couper toute communication avec l’extérieur.
    • Blocus maritime, naval, interruption de toute communication entre la haute mer et une côte ennemie.
    • C'est le blocus continental qui a donné naissance à l'importante fabrication du sucre de betterave ; on sait que cette mesure décrétée, par Napoléon Ier, le 21 novembre 1806, avait pour but d'exclure complètement les Anglais du continent européen, et d'entraîner la ruine de leur commerce en les empêchant d'écouler les produits de leur industrie. — (Edmond Nivoit, Notions élémentaires sur l’industrie dans le département des Ardennes, E. Jolly, Charleville, 1869, page 121)
    • Pour faire le blocus de Monaco, il suffit de deux panneaux de sens interdit. — (Charles de Gaulle)
    • Des valeurs sûres demeurent : Cuba qui lutte encore et toujours contre le plus long blocus de l’histoire de l’humanité, le Venezuela qui subira le test des élections législatives dans quelques semaines, le Nicaragua qui doit en ce moment entreprendre la phase de récupération après le passage dévastateur du cyclone tropical Èta. — (Jacques Lanctôt, « Qu’est-ce qui changera en Amérique latine avec Joe Biden? », Le journal de Montréal, 13 novembre 2020)
  2. (Économie) Embargo.
    • Le blocus de Cuba.
  3. Encerclement.
    • On était en train de construire, en face de la fenêtre de Christophe, une maison à six étages, qui supprimait la vue et achevait le blocus autour de lui. — (R. Rolland, Jean-Christophe, Dans la maison, 1909)
  4. Blocage, action de bloquer.
    • Si la double inconscience immobilise les partenaires dans le blocus d'une fausse relation, et si la conscience unilatérale déverrouille ce blocus, la double conscience, elle, doit être considérée comme jeu dialectique infini. — (Jankélévitch, Le Je-ne-sais-quoi et le presque-rien, 1957)
  5. (Belgique) Période sans cours dans l’enseignement supérieur et l’enseignement universitaire qui permet aux étudiants de préparer leurs examens.
    • Je suis en blocus à partir de samedi prochain.
    • J'étudie 8 à 10 heures par jour en blocus.
  6. (Haïti) Embarras de circulation, embouteillage.

.

Antonymes[modifier le wikicode]

Dérivés[modifier le wikicode]

Traductions[modifier le wikicode]

Prononciation[modifier le wikicode]

Voir aussi[modifier le wikicode]

  • blocus sur l’encyclopédie Wikipédia Wikipedia-logo-v2.svg
  • blocus sur l’encyclopédie Vikidia VikidiaLogo1.png

Références[modifier le wikicode]