coyau

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher

Français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

(Date à préciser) De l’ancien français coiel, diminutif de coe « queue ».

Nom commun [modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
coyau coyaux
\kɔ.jo\
Légende :
A : coyaux
B : entrait
C : blochet
D : panne sablière
(1)

coyau \kɔ.jo\ masculin

  1. (Charpenterie) Élément de charpente fixé en partie basse d’un chevron et le prolongeant sur la saillie de l’entablement afin de rejeter les eaux de pluie loin de la maçonnerie; il peut être droit ou en queue de vache. Le coyau a pour effet d’adoucir la pente du versant du toit au niveau de l’égout.
    1. (Par extension) Partie basse de la toiture à pente plus faible.
      • Les appentis, la pente et le coyau du toit, les lucarnes... autant d'éléments qui font du Mas de Labat une maison, certes récente, mais en accord avec l'architecture traditionnelle lotoise. — (Site travelnet.de)
  2. (Architecture) Pièce de bois de taille décroissante, qui placée sous un chéneau, en assure la pente d’écoulement.
  3. (Technique) Pièce de bois entaillée montée sur la roue d’un moulin à eau pour soutenir les aubes.
    • Que faites-vous ici, à moudre du bec, quand la roue ne tourne plus ? Quoi ? Quoi ? Qui va refaire le babillard ? les jantilles ? le coyau ? la crécelle ? les bajoyers ? le haussoir ? les converseaux ? Qui ? Qui ? Quand mettrez-vous le blé à la trémie ? la farine au sac ? les recoupettes à la huche ? le chasse-mulet dehors ? Quand ? — (Marcel Arnac, Le Brelan de joie, Éditions Athêna - Collection Athêna-Luxe, 1946, page 28)
  4. (Agriculture) Pièce de bois d’une charrue en forme de fourche, qui est fixée à la douille du soc, et concourt au même travail que le versoir.
    • Le fourchet de bois CC, qu’on nomme le coyau, fait presque l’office de versoir, dont il pourrait absolument tenir lieu : son extrémité est appuyée sur la douille du soc, son angle repose sur la scie G, & les deux branches de la fourche qu’il forme, sont en l’air : ce coyau est fixé sur le sep par deux fortes chevilles qui le traversent de chaque côté, & qui entrent dans le sep. — (Rozier, de Lalause, Cours complet d’agriculture, Hôtel Serpente, 1784, page 92)
  5. Poisson de mer, du genre spare, peu estimé pour sa chair.
  6. Petit récipient de métal contenant de l’eau, dans lequel on met les pierres à aiguiser.

Dérivés[modifier le wikicode]

Vocabulaire apparenté par le sens[modifier le wikicode]

  • Aide sur le thésaurus coyau figure dans le recueil de vocabulaire en français ayant pour thème : charpente.

Traductions[modifier le wikicode]

Voir aussi[modifier le wikicode]

Références[modifier le wikicode]

Picard[modifier le wikicode]

Wiki letter w.svg

Étymologie[modifier le wikicode]

Étymologie manquante ou incomplète. Si vous la connaissez, vous pouvez l’ajouter en cliquant ici.

Nom commun [modifier le wikicode]

coyau \Prononciation ?\ masculin

  1. Collier de cheval.

Variantes[modifier le wikicode]

Quasi-synonymes[modifier le wikicode]

Apparentés étymologiques[modifier le wikicode]

Références[modifier le wikicode]

  • Jean-Baptiste Jouancoux, Études pour servir à un glossaire étymologique du patois picard, 1880, vol. I