débinage

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

(1836) Mot composé de débiner et -age.

Nom commun [modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
débinage débinages
\de.bi.naʒ\

débinage \de.bi.naʒ\ masculin

  1. (Familier) Fait de dénigrer, médisance.
    • A certains soirs, aucun n’osait s’en aller, à la pensée du débinage qui suivrait son départ ! — (Marie Colombier, Les Mémoires de Sarah Barnum, 1883)
    • Montaigne a bien reconnu, même glosé, sa tendance au "débinage" de soi. — (Jules Brody, Nouvelles lectures de Montaigne, 1994)
  2. (Prestidigitation) Fait de révéler à un non-magicien le secret d’un tour.
    • Le débinage peut être volontaire en violation de la règle déontologique en usage dans ce domaine ou involontaire par maladresse en ratant l’exécution du tour. — (Wikipédia)
  3. (Viticulture) Définition manquante ou à compléter. (Ajouter)
    • Le bio marque le grand retour du travail mécanique : labourage, décavaillonnage (retirer la terre sous les ceps), « débinage interceps » avec des lames fixées au tracteur où à la main comme avant !— (Le progrès de Lyon, Les vins du Bugey tentés par le bio… qu'est ce que ça change ?, 2009)

Synonymes[modifier le wikicode]

Fait de dénigrer

Traductions[modifier le wikicode]