essorer

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

(Siècle à préciser) Du latin *exaurare, « exposer à l’air, prendre l’air », composé de ex et de aura (« air »).

Verbe [modifier le wikicode]

essorer \e.sɔ.ʁe\ transitif 1er groupe (conjugaison) (pronominal : s’essorer)

  1. Exposer à l’air pour faire sécher ou sécher par l’effet de la force centrifuge dans un appareil fermé.
    • Il fallait bien cependant poser la planche à repasser sur son bureau et sur une autre table, faire essorer le linge sur des traverses dans l’entrée. — (Joris-Karl Huysmans, Marthe, histoire d’une fille, 1877)
    • …on la fait tremper pendant trois ou quatre heures, après quoi on la retire du bain, on laisse égoutter et on essore. — (D. de Prat, Nouveau manuel complet de filature; 1re partie: Fibres animales & minérales, Encyclopédie Roret, 1914)
  2. Tordre un linge pour en exprimer l'eau.
    • Financés à hauteur de 30 % par l’État, ces « lavoirs communs » plus ou moins rudimentaires permettent ainsi aux « lavandières » de lessiver leur linge avec de l'eau propre et de l’essorer efficacement sur les bords inclinés du bassin en le frappant avec un battoir,puis de le faire sécher sur place si elles ne disposent pas d'assez de place chez elles. La fabrication industrielle de savon et de poudre à lessive à partir de la même époque permet ainsi au plus grand nombre de décrasser ses vêtements, […]. — (Julien Arbois, Dans l'intimité de nos Ancêtres, City Éditions, 2014)
    • Essorer une serpillère.
  3. (Jardinage) Retourner la terre trop humide pour en faire sécher.
    • Essorer une plate-bande.
  4. (Populaire) Prendre les forces, prendre l'argent.
    • Le travail l'a essoré.
    • Se faire essorer au jeu.

Variantes[modifier le wikicode]

Dérivés[modifier le wikicode]

Traductions[modifier le wikicode]

Voir aussi[modifier le wikicode]

Références[modifier le wikicode]

Ancien français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

Du latin *exaurare, dérivé de aura (« air ») ; voir ore (« vent ») et orage.

Verbe [modifier le wikicode]

essorer transitif 1er groupe (conjugaison)

  1. Lâcher dans les airs, prendre son essor.
    • Quant commenceray à voler
      Et sur elles [ailes] me sentiray,
      En si grant aise je seray
      Que j'ai doubté de m'essorer.
      — (Charles d'Orléans, Rondeau)
    • Essorer les éperviers.
  2. Essorer, mettre à l’air pour sécher, pour aérer.
    • Tant qu'il vinrent à la fenestre
      Overte estoit pour essorer.
      — (Roman de Renard, XIIIe s.)
    • Qu'il face remuer et essorer vos grains et autres garnisons. — (Ménagier)

Références[modifier le wikicode]