estrapade

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Voir aussi : estrapadé

Français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

(XVIIe siècle) De l’italien strappata, issu de strappare (« tirer », « arracher »), en vieux français estrepement.

Nom commun [modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
estrapade estrapades
\ɛs.tʁa.pad\

estrapade \ɛs.tʁa.pad\ féminin

  1. Supplice qu’on faisait subir à un condamné, en l’élevant en haut d’une longue pièce de bois, les mains liées derrière le dos avec une corde qui soutenait tout le poids du corps, puis en le faisant tomber avec force jusqu’à quelques décimètres du sol, dans l’eau, parfois dans un bucher. Cela lui disloquait les bras.
    • Le monde venait de subir le supplice de l’estrapade : soulevé par de grands espoirs au sortir de la guerre froide, il était tombé de très haut.— (Stephen Smith, La Ruée vers l’Europe, Grasset, 2018, page 67)
    • L’estrapade, ou les baptêmes de feu consistaient à suspendre un protestant au-dessus d'un bûcher, à le plonger à différentes reprises dans la flamme en abaissant et en relevant la corde. — (François-René de Chateaubriand, Études historiques, 1831)
    1. (Par métonymie) Potence.
      • Ah! te voilà enfin, gibier d’estrapade! s’écria le capitaine en frappant du poing sur la table. — (George Sand, Les beaux messieurs de bois-doré, 1868, page 140)
    2. (Gymnastique) Action de se suspendre par les mains à une corde et de faire passer le corps entre les deux bras écartés.
      • Les écarts et les estrapades gymnastiques de mon avocat. — (Charles Nodier, Fée Miettes, 1831)
  2. (Horlogerie) Outil utilisé par les horlogers pour monter les ressorts dans les pendules.
    • Grâce à l’estrapade, l’horloger enroule le ressort avant de le glisser dans le barillet de la montre. — (Bruno Cabanis, Horlogerie française : Les artisans du temps, chez Eyrolles, 2012, page 23)
  3. (Équitation) Saut fait par un cheval pour désarçonner son cavalier.
    • Estrapade. Saut dans lequel le cheval lève la croupe plus haut que le devant, en détachant une ruade avec violence … — (René Primevère Lesson, Manuel de mammalogie, ou histoire naturelle des mammiferes, à Paris chez Roret, 1827, page 303)
  4. (Jeux) Au jeu d'hombre, coup qui consiste à faire la bête après avoir joué sans prendre.
    • Estrapade, c’est lors qu’on joué sans prendre , ou qu’on fait la vole, on gagne ce qui est au jeu, ou l’on tire tout ce que les deux autres ont devant eux. — (La plus nouvelle académie universelle des jeux, tome premier, 1721)

Dérivés[modifier le wikicode]

Traductions[modifier le wikicode]

Forme de verbe [modifier le wikicode]

Voir la conjugaison du verbe estrapader
Indicatif Présent j’estrapade
il/elle/on estrapade
Imparfait
Passé simple
Futur simple
Subjonctif Présent que j’estrapade
qu’il/elle/on estrapade
Imparfait
Impératif Présent (2e personne du singulier)
estrapade

estrapade \ɛs.tʁa.pad\

  1. Première personne du singulier de l’indicatif présent de estrapader.
  2. Troisième personne du singulier de l’indicatif présent de estrapader.
  3. Première personne du singulier du subjonctif présent de estrapader.
  4. Troisième personne du singulier du subjonctif présent de estrapader.
  5. Deuxième personne du singulier de l’impératif de estrapader.

Voir aussi[modifier le wikicode]

Références[modifier le wikicode]