eve

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher
Voir aussi : Eve, éve, Ève, Êve, Evě, Eʋe, eʋe, évé

Conventions internationales[modifier]

Symbole [modifier]

eve

  1. (Linguistique) Code ISO 639-3 de l’évène.

Références[modifier]

Ancien français[modifier]

Nom commun [modifier]

eve \Prononciation ?\ féminin

  1. Variante de aigue.

Dérivés dans d’autres langues[modifier]

  • Français : évier
  • Poitevin-saintongeais : ève

Références[modifier]

Anglais[modifier]

Étymologie[modifier]

Étymologie manquante ou incomplète. Si vous la connaissez, vous pouvez l’ajouter en cliquant ici.

Nom commun [modifier]

Singulier Pluriel
eve
\ˈiv\
ou \ˈiːv\
eves
\ˈivz\
ou \ˈiːvz\

eve \ˈiv\ (États-Unis), \ˈiːv\ (Royaume-Uni)

  1. Veille (jour qui précède).
    • On the eve of my wedding I had a fight with my lover.
      La veille de mon mariage, je me suis disputée avec mon amant.
  2. (Poétique) Soir.
    • We walked in the garden in the eve.
      Le soir, on marchait dans le jardin.

Dérivés[modifier]

Apparentés étymologiques[modifier]

Prononciation[modifier]

  • États-Unis  : écouter « eve [iv] »

Anagrammes[modifier]

Voir aussi[modifier]

  • eve sur Wikipédia (en anglais) Wikipedia-logo-v2.svg

Breton[modifier]

Étymologie[modifier]

→ voir ev- et -e.

Forme de verbe [modifier]

eve \ˈeːve\

  1. Troisième personne du singulier de l’imparfait de l’indicatif du verbe evañ, « boire ».
    • Debret ar cʼhig aboue pell zo, ha bepred an ôtro a eve. (Erwan ar Moal, Pipi Gonto, Kemper, 1925, p. 32.)
      La viande était mangée depuis longtemps et le seigneur buvait toujours.