faire chier

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher

Français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

(Date à préciser) → voir faire et chier

Locution verbale [modifier le wikicode]

faire chier \fɛʁ ʃje\ (Transitif) (se conjugue, voir la conjugaison de faire)

  1. (Figuré) (Vulgaire) Irriter.
    • […] un représentant de commerce qu’est venu me faire chier alors que j’avais autre chose à faire.
    • Tu nous fais chier, avec ton bien et ton mal ! — (Patrick Senécal, Aliss, Éditions Alire, Québec, 2000, p. 374)
    • La radio s’allume : « Cata ! Le gouvernement régional promet des attaques terroristes par nos commandos suici… », il l’éteint : « Commence à me faire chier aussi, cette radio. » — (Jean Teulé, Le Magasin des suicides, 2007, Julliard, p. 96-97)
    • Je prétends que la vraie charité doit être couillue, pas pleurnicharde, ni dégoulinante de bonté. Quand les gens éclatent en sanglots c'est souvent parce qu'ils ne peuvent pas te dire que tu les fais chier. — (Jean Tirelli, Le journal d'une cloche, Édition de la Mouette, 2012, p. 21)
  2. (Absolument) Être irritant.
    • Simon fait chier, il embête son monde.
    • Tu fais chier !
  3. (Absolument) (Figuré) (Vulgaire) Décevoir.
    • Quelle guigne ! Ça fait chier.

se faire chier

  1. (Vulgaire) S’ennuyer.
    • C’est nul ! Qu’est-ce qu’on se fait chier !
    • On se fait tellement chier en cours !
    • J’ai une permanence, mais ça fait des années que je me fais chier. J’ai besoin de plus que ça. — (Patrick Roy, L’homme qui a vu l’ours, Montréal, Le Quartanier, 2015, p. 192)

se faire chier à faire quelque chose

  1. (Vulgaire) S’efforcer de faire quelque chose.
    • J’ai bien l’impression que je me suis fait chier à venir pour rien.

Synonymes[modifier le wikicode]

faire chier

→ voir ennuyer#Synonymes

se faire chier

se faire chier à

Dérivés[modifier le wikicode]

Traductions[modifier le wikicode]