faire chier

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.

Français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

(Date à préciser) Composé de faire et de chier

Locution verbale [modifier le wikicode]

faire chier \fɛʁ ʃje\ transitif direct, intransitif ou pronominal (se conjugue → voir la conjugaison de faire)

  1. (Forme transitive directe) (Vulgaire) Importuner fortement. → voir faire chier son monde
    • Je prétends que la vraie charité doit être couillue, pas pleurnicharde, ni dégoulinante de bonté. Quand les gens éclatent en sanglots c'est souvent parce qu'ils ne peuvent pas te dire que tu les fais chier. — (Jean Tirelli, Le journal d’une cloche, Édition de la Mouette, 2012, page 21)
    1. (Par hyperbole) Irriter, rendre fou.
      • Tu nous fais chier, avec ton bien et ton mal ! — (Patrick Senécal, Aliss, Éditions Alire, Québec, 2000, p. 374)
      • La radio s’allume : « Cata ! Le gouvernement régional promet des attaques terroristes par nos commandos suici… », il l’éteint : « Commence à me faire chier aussi, cette radio. » — (Jean Teulé, Le Magasin des suicides, 2007, Julliard, pages 96-97)
  2. (Forme absolue) Être irritant (le sujet peut être omis quand il est implicite).
    • Tiens, les Boudet, si les légistes me les confient ce soir, je suis sûr qu'on monte une nouvelle religion. Quand même... Font chier, ces petits cons. — (Stéphane Furlan, Ville rose sang, Éditions Cairn, 2015)
    • Fait chier le journaliste et ses questions. Fait chier Mathias qui balance en douce. — (Marianne Denicourt, ‎Judith Perrignon, Mauvais génie, Stock, 2005)
    • « Scientifique », « scientifique », est-ce que j'ai la ganache d'Albert Einstein ? Hein ? Vous faites chier, à pénave comme des branques tout l’temps ! — (Johann Zarca, Braquo sauce samouraï, Paris : Fleuve noir, 2019, chap. 15)
  3. (Forme impersonnelle « fait chier » ou « ça fait chier ») Poser un gros problème ; ennuyer fortement.
    • Elle disait : « Compte tenu de votre situation, la Commission a décidé de vous accorder la carte de presse en qualité de pigiste bien que la moyenne mensuelle de vos revenus journalistiques se situe bien en deçà du seuil requis. »
      « Fait chier ! », dit Sophie.
      Et voilà comment des journalistes donnent leur vie à leur métier pour finir avec 500 euros par mois !
      — (Olivier Goujon, Ces cons de journalistes: Essais-documents, Editions Max Milo, 2019, chap. 2)
    • Non, ça fait chier. Je sais bien que je me répète mais ça fait chier. Ça fait chier de ne pas pouvoir avoir confiance. — (Jackie Berroyer, J’ai beaucoup souffert de ne pas avoir eu de mobylette, Cherche Midi, 2013)
  4. (Forme pronominale) (Forme « se faire chier ») (Vulgaire)
    1. (Forme absolue se faire chier) s’ennuyer fortement ; perdre son temps. Note : Dans cette forme les deux sens sont possibles mais non différentiables.
      • J’ai une permanence, mais ça fait des années que je me fais chier. J’ai besoin de plus que ça. — (Patrick Roy, L’homme qui a vu l’ours, Montréal, Le Quartanier, 2015, page 192)
      • C’est jamais pareil quand on se fait chier, ça change tout le temps ! — (Jean-Marie Gourio, Le Petit Troquet des brèves de comptoir, Éditions Robert Laffont, 2015)
    2. (Forme intransitive « se faire chier + complément circonstanciel introduit par « à ») Note : La différentiation est possible selon l’état.
      • Et parallèlement à ça, s’il a mis son gosse à Vitruve, c’est parce qu’il se souvient qu’il s’était fait chier à l’école […] — (Jacques Donzelot, ‎Michèle Manceaux, Cours, camarade, le P.C.F. est derrière toi, FeniXX, 1974)
      1. (Forme statique) S’ennuyer fortement ; perdre son temps.
        • La semaine suivante ils allèrent s'éduquer au Jardin des Plantes et se firent chier au bout de dix minutes. Cathy dit qu'il aurait fallu s'accompagner d'un spécialiste, un botaniste, un plantologue, un fleuromancien, quelqu'un comme ça. — (François Bégaudeau, Vers la douceur, Éditions Gallimard, 2009, page 151)
      2. (Forme active) Avoir de grosses difficultés pour faire quelque chose.
        • Côté élève : Je me fais chier à venir, tu vas te faire chier à me donner cours, tout va bien. — (Idriss Aberkane, Libérez votre cerveau !, Groupe Robert Laffont, 2016)
        • Elle doit se faire chier à lui toaster les tartines de son petit-déjeuner avant même que le réveil ne sonne, puis à enquiller sur le ménage, bien astiquer les carreaux de la douche, vider toutes les poubelles, passer l'aspirateur […]. — (Olivia Elkaim, Juliette et les Minotaures, Éditions Le Manuscrit, 2005, page 85)

Synonymes[modifier le wikicode]

Importuner :

Forme pronominale, s’ennuyer :

Forme pronominale, faire quelque chose avec peine :

Dérivés[modifier le wikicode]

Traductions[modifier le wikicode]

Prononciation[modifier le wikicode]