farceur

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher

Français[modifier]

Étymologie[modifier]

(Vers 1450) Composé de farcer (« railler ») et -eur.

Nom commun[modifier]

Singulier Pluriel
Masculin farceur
\faʁ.sœʁ\
farceurs
\faʁ.sœʁ\
Féminin farceuse
\faʁ.søz\
farceuses
\faʁ.søz\

farceur \faʁ.sœʁ\ masculin (équivalent féminin : farceuse)

  1. Celui, celle qui aime à faire ou à dire des choses bouffonnes ou à jouer des tours plaisants aux gens.
    • Notre esprit est toujours comme à la merci d’un téléphoniste farceur […] qui lui branche la communication avec n’importe qui, n’importe quoi, se plaisant aux pires confusions, aux imbroglios les plus fâcheux, les plus déraisonnables. (Franc-Nohain [Maurice Étienne Legrand], Guide du bon sens, Éditions des Portiques, 1932)
  2. Celui, de celle qui cherche à en faire accroire.
    • Je n’ai aucune confiance en lui, c’est un farceur.
  3. (Vieilli) Comédien qui ne joue que dans les farces. Se dit encore par mépris d’un acteur qui charge un rôle comique.

Synonymes[modifier]

Vocabulaire apparenté par le sens[modifier]

Traductions[modifier]

Adjectif[modifier]

Singulier Pluriel
Masculin farceur
\faʁ.sœʁ\
farceurs
\faʁ.sœʁ\
Féminin farceuse
\faʁ.søz\
farceuses
\faʁ.søz\

farceur \faʁ.sœʁ\

  1. (Figuré) Qui joue des farces.
    • Je me sentis berné par je ne sais quel destin farceur. (Claude Kayat, Hitler tout craché, L’Âge d’Homme, 2000, page 131)

Homophones[modifier]

Références[modifier]

  1. Anna Jedlińska, Ludwik Szwykowski, Jerzy Tomalak, Kieszonkowy słownik francusko-polski, polsko-francuski, Wiedza Powszechna, Varsovie, 2004, ISBN 83–214–0938–5

Ancien français[modifier]

Étymologie[modifier]

Dérivé de farcir.

Nom commun[modifier]

farceur \Prononciation ?\ masculin

  1. Pâtissier.

Synonymes[modifier]

Références[modifier]