franciser

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher

Français[modifier]

Étymologie[modifier]

De français avec le suffixe -iser → voir latiniser et angliciser.

Verbe [modifier]

franciser \fʁɑ̃.si.ze\ transitif 1er groupe (conjugaison)

  1. Modifier un mot d’une langue étrangère dans sa graphie ou dans sa prononciation, de manière qu’il ait les apparences d’un mot français.
    • Je ne suis pas ici pour les demi-mesures. Pour ce qui est de la francisation des mots grecs, quelques-uns disent : « On pourrait franciser les mots usuels et conserver grécoïdes les mots savants ». (Émile Faguet, Simplification simple de l’orthographe, 1905)
    • « CD-Rom » a été francisé en « cédérom ».
  2. Donner un air, une apparence française aux personnes ou aux objets.
    • On a reproché à Racine d’avoir francisé les héros de l’Antiquité.
    • Ce restaurant anglais a francisé son « fish and chips » en l’appelant « poisson-frites ».
    • 80 % de dossiers sont ceux de descendants de migrants, avec un ou deux parents nés à l'étranger. Ils entendent franciser leur prénom pour une meilleure intégration. (Nina Gheddar, « Un prénom comme on veut ? », Vosges Matin, 15 mai 2016)
  3. Changer (une personne ou un peuple) pour lui donner les caractéristiques du peuple français (langue, religion, culture, comportement).
    • Pour accroître rapidement la population de la colonie, les Jésuites encouragèrent même les mariages entre Amérindiens francisés et les Français. (Jean Hamelin (dir.), Histoire du Québec, Edisem, 1977, p. 53)
  4. (Droit) Donner la nationalité française à un navire.
    • I. - Pour être francisé, un navire armé au commerce ou à la plaisance, […], doit répondre aux conditions suivantes : …. (Article 219; Code des douanes français)

Dérivés[modifier]

Traductions[modifier]

Références[modifier]