franciser

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher

Français[modifier]

Étymologie[modifier]

De français avec le suffixe -iser → voir latiniser et angliciser.

Verbe [modifier]

franciser \fʁɑ̃.si.ze\ transitif 1er groupe (conjugaison)

  1. Modifier un mot d’une langue étrangère dans sa graphie ou dans sa prononciation, de manière qu’il ait les apparences d’un mot français.
    • Je ne suis pas ici pour les demi-mesures. Pour ce qui est de la francisation des mots grecs, quelques-uns disent : « On pourrait franciser les mots usuels et conserver grécoïdes les mots savants ». — (Émile Faguet, Simplification simple de l’orthographe, 1905)
    • « CD-Rom » a été francisé en « cédérom ».
  2. Donner un air, une apparence française aux personnes ou aux objets.
    • On a reproché à Racine d’avoir francisé les héros de l’Antiquité.
    • Ce restaurant anglais a francisé son « fish and chips » en l’appelant « poisson-frites ».
    • 80 % de dossiers sont ceux de descendants de migrants, avec un ou deux parents nés à l'étranger. Ils entendent franciser leur prénom pour une meilleure intégration. — (Nina Gheddar, « Un prénom comme on veut ? », Vosges Matin, 15 mai 2016)
  3. Changer (une personne ou un peuple) pour lui donner les caractéristiques du peuple français (langue, religion, culture, comportement).
    • Pour accroître rapidement la population de la colonie, les Jésuites encouragèrent même les mariages entre Amérindiens francisés et les Français. — (Jean Hamelin (dir.), Histoire du Québec, Edisem, 1977, p. 53)
  4. (Droit) Donner la nationalité française à un navire.
    • I. - Pour être francisé, un navire armé au commerce ou à la plaisance, […], doit répondre aux conditions suivantes : …. (Article 219; Code des douanes français)

Dérivés[modifier]

Traductions[modifier]

Références[modifier]