hacken

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Allemand[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

Dénominal de Hacke ; au sens informatique, de l’anglais hack qui lui est apparenté.

Verbe [modifier le wikicode]

hacken

Mode ou
temps
Personne Forme
Présent 1re du sing. ich hacke
2e du sing. du hackst
3e du sing. er hackt
Prétérit 1re du sing. ich hackte
Subjonctif II 1re du sing. ich hackte
Impératif 2e du sing. hack
2e du plur. hackt
Participe passé gehackt
Auxiliaire haben
voir conjugaison allemande
  1. Biner.
  2. Casser.
  3. Fendre.
    • Die nächsten Tage werden brutal kalt, Habt ihr auch schon Holz gehackt?
      Les prochains jours vont se refroidir brutalement, avez-vous déjà fendu votre bois ?
  4. Hacher.
  5. Piocher.
  6. nach jmdm./etw. hacken : Donner des coups de bec à quelqu'un
    • Der Vogel hackt nach der Katze.
      L'oiseau donne des coups de bec au chat.
  7. (Informatique) Pirater.
    • Ich wurde gehackt, was tun ?
      Je me suis fait pirater, que faire ?

Apparentés étymologiques[modifier le wikicode]

Prononciation[modifier le wikicode]

Néerlandais[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

De l’anglais hack.

Verbe [modifier le wikicode]

hacken \ɦɑk.kǝn\ intransitif / transitif

Présent Prétérit
ik hack hackte
jij hackt
hij, zij, het hackt
wij hacken hackten
jullie hacken
zij hacken
u hackt hackte
Auxiliaire Participe présent Participe passé
hebben hackend gehackt
  1. (Informatique) Pirater.
    • Het hacken.
      Le piratage.
    • De computer is gehackt.
      L'ordinateur a été hacké.

Synonymes[modifier le wikicode]

Dérivés[modifier le wikicode]

Vocabulaire apparenté par le sens[modifier le wikicode]

Taux de reconnaissance[modifier le wikicode]

En 2013, ce mot était reconnu par[1] :
  • 95,2 % des Flamands,
  • 96,5 % des Néerlandais.

Prononciation[modifier le wikicode]

Références[modifier le wikicode]

  1. Marc Brysbaert, Emmanuel Keuleers, Paweł Mandera et Michael Stevens, Woordenkennis van Nederlanders en Vlamingen anno 2013: Resultaten van het Groot Nationaal Onderzoek Taal, Université de Gand, 15 décembre 2013, 1266 p. → [lire en ligne]