hallier

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Voir aussi : Hallier

Français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

(Nom commun 1) Du picard halot, hallot (« saule à tête, buisson »), du latin médiéval hasla « rameau », de l’ancien bas francique hasal « coudrier » (→ voir hazel en néerlandais).
(Nom commun 2) De halle avec le suffixe -ier.
(Nom commun 3) Variante de allier.
(Nom commun 4) Étymologie manquante ou incomplète. Si vous la connaissez, vous pouvez l’ajouter en cliquant ici.

Nom commun 1 [modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
hallier halliers
(h aspiré)\a.lje\

hallier (h aspiré)\a.lje\ masculin

  1. Buisson touffu où se retire le gibier, bien couvert de broussailles.
    • C'est ici! et déjà, dans l'épaisseur des halliers, qu'éclaire à peine l'œil phosphorique du chat sauvage tapi sous les ramées. — (Aloysius Bertrand, Gaspard de la nuit, 1842)
    • Pressons le pas, alors, je ne veux pas être surpris par la nuit dans ces halliers. — (Gustave Aimard, Les Trappeurs de l’Arkansas, Éditions Amyot, Paris, 1858)
    • Aucune forme humaine ne surgit entre les halliers, aucun bruit humain ne m’arrive. Partout le silence et partout la solitude ! — (Octave Mirbeau, Le Tripot aux champs, Le Journal, 27 septembre 1896)
    • Nous venions de traverser un hallier assez épais, lorsque notre guide s'arrêta à l'orée d'une petite clairière herbeuse. — (René de Buretel de Chassey, Récits de Chasse en Indochine, 1930)
    • Je surveillais donc le manoir, caché dans les halliers quand, il y a une heure environ, un domestique est sorti par une des poternes de service et a marché dans ma direction. — (Jean Ray, Harry Dickson, Le Châtiment des Foyle, 1934)
    • Un vent de mer avait écharpé les frondaisons, jonché les sous-bois de bouleaux de feuilles mordorées, éclairci les halliers. — (Jean Rogissart, Passantes d’Octobre, Librairie Arthème Fayard, Paris, 1958)
    • […] associée parfois à un hallier de feuillus ou à des brousses à Cryptogames vasculaires. — (Maurice Schmid, Végétation du Viet-Nam, 1974)
    • Elle était d’Alanje, où s’entassent les collines et les halliers. — (Georges Brassens, La légende de la nonne ; reprise d’un texte de Victor Hugo)

Traductions[modifier le wikicode]

Nom commun 2[modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
hallier halliers
(h aspiré)\a.lje\

hallier (h aspiré)\a.lje\ masculin

  1. Gardien d’une halle ; marchand qui vend aux halles.
  2. (Désuet) Ouvrier qui est chargé de ranger et de surveiller les tuiles dans la halle d'une tuilerie.

Nom commun 3[modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
hallier halliers
(h aspiré)\a.lje\

hallier (h aspiré)\a.lje\ masculin

  1. Variante de allier
    • Le hallier est un filet qui varie suivant l'espèce de gibier qu'on veut prendre , nous allons jetter un coup-d'œil sur ceux qui sont le plus en usage à la campagne. — (Encyclopédie méthodique ou par ordre de matières : dictionnaire de toutes les espèces de chasses, H. Agasse, an III, p.208)

Nom commun 4[modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
hallier halliers
(h aspiré)\a.lje\

hallier (h aspiré)\a.lje\ masculin

  1. (Lorraine) (Bourgogne) (Vieilli) Hangar.

Prononciation[modifier le wikicode]

Homophones[modifier le wikicode]

Paronymes[modifier le wikicode]

Voir aussi[modifier le wikicode]

Références[modifier le wikicode]