karn

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.

Breton[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

Nom commun 1 :

Du moyen breton carn.
Mentionné dans le dictionnaire De Grégoire de Rostrenen (1732) : qarn.
À comparer avec les mots carn en gallois et cornique (sens identique).

Nom commun 2 :

Du vieux breton carn.
À comparer avec les mots carn en gallois, cornique et gaélique (sens identique).

Nom commun 1 [modifier le wikicode]

karn \ˈkarn\ masculin (pluriel : karnioù)

  1. Sabot (chez les mammifères ongulés : cheval, vache, cerf, etc).

Dérivés[modifier le wikicode]

Nom commun 2[modifier le wikicode]

karn \ˈkarn\ féminin/masculin (pluriel : karnioù)

  1. (Histoire) Cairn, tumulus (de pierre).
  2. Tas de pierres.

Anagrammes[modifier le wikicode]

Kotava[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

Racine inventée arbitrairement[1].

Nom commun [modifier le wikicode]

karn \karn\

  1. Herse.
    • Karn do werd zo dojer. — (vidéo)
      Une herse se confond à l’herbe.

Dérivés[modifier le wikicode]

Prononciation[modifier le wikicode]

  • France : écouter « karn [karn] »

Références[modifier le wikicode]

  • « karn », dans Kotapedia
  1. Selon l’argumentaire développé par l’initiateur du kotava, cette langue ne tire pas des autres langues son vocabulaire.

Néerlandais[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

Étymologie manquante ou incomplète. Si vous la connaissez, vous pouvez l’ajouter en cliquant ici.

Nom commun [modifier le wikicode]

Nombre Singulier Pluriel
Nom karn karnen
Diminutif

karn \Prononciation ?\ masculin/féminin

  1. Baratte.
    • continu karn
      baratte continue, butyrateur

Synonymes[modifier le wikicode]

Taux de reconnaissance[modifier le wikicode]

En 2013, ce mot était reconnu par[1] :
  • 48,0 % des Flamands,
  • 65,4 % des Néerlandais.

Prononciation[modifier le wikicode]

Anagrammes[modifier le wikicode]

Références[modifier le wikicode]

  1. Marc Brysbaert, Emmanuel Keuleers, Paweł Mandera et Michael Stevens, Woordenkennis van Nederlanders en Vlamingen anno 2013: Resultaten van het Groot Nationaal Onderzoek Taal, Université de Gand, 15 décembre 2013, 1266 p. → [lire en ligne]