momie

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher

Français[modifier]

Étymologie[modifier]

De l’italien mummia, lui-même issu de l’arabe مومياء, mūmyāʾ (« corps embaumé »), dérivé du persan موم, mūm (« cire »).
(XIIe siècle) nommie [sic] « substance bitumineuse pour embaumer des cadavres » ;
(XIIIe siècle) poldre de mommie, « drogue médicinale » ;
(XVIe siècle) momie « cadavre embaumé selon les procédés des anciens Égyptiens ».

Nom commun [modifier]

Singulier Pluriel
momie momies
\mɔ.mi\
Photographie d’un corps recouvert de bandelette dans un sarcophage.
Une momie égyptienne.

momie \mɔ.mi\ féminin

  1. Corps embaumé, et particulièrement de l’Égypte antique.
    • C’est lui qui invente le culte de Lénine, […], l’embaumement, les défilés de foules recueillies devant la momie peinte, semblable à une figure de cire, amenuisée par le travail des embaumeurs. — (Victor Serge, Portrait de Staline, 1940)
    • Elle prend du tabac, se tient roide comme un pieu, se pose en femme considérable, et ressemble parfaitement à une momie à laquelle le galvanisme aurait rendu la vie pour un instant. — (Honoré de Balzac, Modeste Mignon, 1844)
  2. (Par analogie) Corps qui, naturellement, se dessèche sans putréfaction.
    • APHIDIUS COLEMANI
      Biologie : la femelle de cet Hyménoptère parasitoïde dépose un œuf dans le puceron. La larve se développe dans ce puceron qui se fige sous forme de momie. Chaque momie est à l’origine d’un nouvel adulte d’Aphidius.
      — (Index phytosanitaire de l'ACTA ; 2006, p.477)
  3. (Par extension) (Désuet) Couleur brune produite à partir de restes de momies broyés.
    • Voilà donc cette pauvre couleur momie qui a fait notre joie pendant tant d’années dans les sombres tableaux de Ribot ou dans les études à la Goya, appelée à disparaître à brêve échéance, si nous en croyons les gens bien informés. — (Paul Vibert, « Les embaumeurs », dans le recueil Pour lire en automobile, 1981, Slatkine Genève-Paris, réimpression de l’édition de Paris-Nancy de 1901, page 147.)
  4. (Figuré) (Familier) Personne épuisée, sans aucune vivacité.
    • Sa mère, Habiba, n’était plus, à trente-cinq ans, qu’une vieille momie sans âge, adonnée aux dures travaux du gourbi et du petit champ d’orge. — (Isabelle Eberhardt, Yasmina,1902)
  5. (Populaire) Pastis servi dans un petit verre, parfois une demi-dose.

Dérivés[modifier]

Vocabulaire apparenté par le sens[modifier]

Traductions[modifier]

Voir aussi[modifier]

Références[modifier]