obsolète

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher
Voir aussi : obsolete

Français[modifier]

Étymologie[modifier]

(Siècle à préciser) Du latin obsoletus, de obsolere, « tomber en désuétude », de ob, et solere, « avoir coutume » (voir souloir).

Adjectif [modifier]

Singulier Pluriel
Masculin
et féminin
obsolète obsolètes
\ɔp.sɔ.lɛt\

obsolète \ɔp.sɔ.lɛt\ masculin et féminin identiques

  1. (Grammaire) Qui n’est plus utilisé, en parlant d’un mot, d’une locution.
    • « Écornifleur » se compose du verbe « écorner » (dévaluer l'intégrité de) et du verbe obsolète « nifler », certes moins connu que son dérivé « renifler », mais de même sens. — (Bernie de Tours, Le mauvais tour de Babel: Pérégrinations ludiques au royaume des mots, Scali, 2007, p.263)
  2. (Par extension) Ancien ou suranné ; qui n’est plus utilisé, qui n’a plus cours.
    • Et elle repose, selon le père Émile Shoufani, grec catholique, sur un concept erroné ou tout au moins obsolète : les chrétiens de Terre sainte. Un mythe. — (Catherine Dupeyron, Chrétiens en Terre sainte: Disparition ou mutation, Albin Michel, 2007, chap.2)
    • Il est toujours possible, aujourd'hui, de dessiner et de produire des plans corrects avec une version 2000, c'est plus l'évolution de l'informatique (matériels et systèmes d'exploitation) qui rend le logiciel obsolète. — (Patrick Diver, Les secrets du dessinateur AutoCAD, Paris : Pearson Education France, 2010, p.294)
    • Les entreprises, en particulier, risquent aujourd'hui de conserver une organisation obsolète si elles n'investissent pas sur la capacité de chacun à se poser comme porteur à part entière des projets qu'elles défendent. — (Denis Pansu, Les réseaux d'échanges réciproques de savoirs, nouveau modèle de communication en France ?, dans L'idiot du village mondial: les citoyens de la planète face à l'explosion des outils de communication : subir ou maîtriser ?, Paris: Charles Léopold Mayer & Bruxelles : Luc Pire 2004, p.191)
  3. (Histoire naturelle) Peu apparent ; presque effacé.
    • Sur ces sillons descendent obliquement de petites côtes longitudinales obsolètes, presque effacées, et dont plusieurs individus manquent tout-à-fait. — (Gérard Paul Deshayes, Description des coquilles fossiles des environs de Paris, vol.2 : Mollusques, Paris : Béchet jeune, Baudouin frères & Treuttel et Wurtz, 1824, p.652)
    • Dessous des inférieures d'un jaune-ochracé plus ou moins pâle , avec la bordure d'un brun pâle, précédée de deux raies maculaires plus ou moins obsolètes, de la même couleur ; […]. — (Jean-Baptiste Alphonse Dechauffour de Boisduval, Species Général des Lépidoptères, vol.1 (vol.9 de l’Histoire naturelle des insectes), Paris : Roret, 1836 p.496)

Dérivés[modifier]

Synonymes[modifier]

(Grammaire) Ancien (1)
(Par extension) Ancien (2)

Traductions[modifier]

Références[modifier]