offenser

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

(1433) Dérivé de offense avec le suffixe -er, plutôt que directement emprunté au latin offensare, fréquentatif de offendere (« heurter »), qui donne l’ancien français offendre (« contrevenir, offenser »).

Verbe [modifier le wikicode]

offenser \o.fɑ̃.se\ transitif 1er groupe (voir la conjugaison) (pronominal : s’offenser)

  1. Outrager quelqu’un par une offense.
    • Le cocher, un jeune homme vêtu à peu près comme un paysan, me cria dans le bruit de la voiture qui s’ébranlait à nouveau : « Sans intention de vous offenser ! » — (Julien Green, Le voyageur sur la terre, 1927, Le Livre de Poche, page 46)
    • Offenserais-je le Très-Haut si à la messe dimanche prochain, j'ai pour mes paroissiens une intention particulière ? — (Jean Rogissart, Passantes d’Octobre, Librairie Arthème Fayard, Paris, 1958)
    • Il l’a gravement offensé.
    • Offenser la mémoire
  2. Blesser.
    • Un son trop aigre offense l’oreille.
  3. (Figuré) Blesser, choquer.
    • De telles paroles offensent les oreilles.
    • Les louanges excessives offensent la modestie.
    • Offenser la bienséance.
  4. (Figuré) Incommoder, troubler.
    • Accoudée à la fenêtre basse, je respire l’odeur humaine, aggravée de fleur morte et de pétrole, qui offense le jardin. — (Colette, La maison de Claudine, Hachette, 1922, coll. Livre de Poche, 1960, page 63.)

Apparentés étymologiques[modifier le wikicode]

Traductions[modifier le wikicode]

Prononciation[modifier le wikicode]

Voir aussi[modifier le wikicode]

Références[modifier le wikicode]