troubler

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher

Français[modifier]

Étymologie[modifier]

Avec métathèse du \r\, du latin populaire *turbulare[1] diminutif de turbare (« agiter, troubler ») → voir trouble et turbulent.

Verbe [modifier]

troubler \tʁu.ble\ transitif 1er groupe (conjugaison) (pronominal : se troubler)

  1. Rendre trouble.
    • Les pluies ont troublé la rivière.
    • Si vous remuez ce vin, vous le troublerez.
    • Troubler l’eau.
    • Ce vin est sujet à se troubler.
  2. Perdre de sa netteté, de sa clarté.
    • Le soleil pâlit au milieu de son cours, et l'azur du ciel, traversé de bandes verdâtres, semble se décomposer dans une lumière louche et troublée. — (François-René de Chateaubriand, Les Martyrs, livre dix-neuvième, volume 2, éd. Le Normant, 1809, p. 239)
  3. Causer une agitation désordonnée.
    • La tempête trouble l’atmosphère.
  4. (En particulier) Perturber une fonction physiologique.
    • Les rêves affreux qui troublent son sommeil.
    • Cela trouble la digestion, les fonctions digestives.
  5. (Figuré) Perturber les sens, la raison et les facultés de l’âme.
    • Troubler le jugement, l’esprit, la mémoire.
    • La peur lui trouble la raison.
    • Le vin lui avait troublé la tête, la cervelle.
  6. (En particulier) Émouvoir.
    • Quant aux « désespoir du peintre », la finesse des petites taches rouges sur le blanc des pétales m'attirait sans que jamais j'aie pu savoir pourquoi leur irréalité me troublait autant. — (Jeannine Burny, Le jour s'en va toujours trop tôt: sur les pas de Maurice Carême, p.13, éditions Racine, 2007)
  7. (En particulier) S’égarer, en parlant de l'esprit.
    • Son esprit se trouble, ses idées se confondent, et il éprouve une sorte d’égarement.
  8. Ôter sa présence d’esprit à quelqu’un.
    • Ne faites pas tant de bruit, vous me troublez.
    • Trop de sévérité de la part du juge peut troubler un prévenu, un accusé.
  9. Inquiéter une personne dans la possession, dans la jouissance de quelque bien.
    • Il a été troublé dans la possession de cette terre, dans la jouissance de sa propriété.
  10. Interrompre d’une manière désagréable.
    • Et puis le silence , ce grand silence qui plane au-dessus des solitudes islandaises , et que trouble seul le sifflement du vent ou le cri des pluviers dorés. — (Jules Leclercq, La Terre de glace, Féroë, Islande, les geysers, le mont Hékla, Paris : E. Plon & Cie, 1883, p.81)
    • Invisible et sans rien troubler de ma présence, comme un Zeus vêtu d'air aux âges d'innocence, que ne puis-je « inspecter » le grand travail des champs ! — (Paul Fort, Le livre des visions : Vivre en Dieu, éd. 1941, p.23)
    • Troubler un entretien. — Troubler la conversation.
    • Il troubla leur tête-à-tête. — Un accident troubla la fête.
  11. Apporter du trouble, du désordre ; causer de la mésintelligence ; perturber.
    • Ernestine passa trois années chez son maître, sans que rien troublât la paisible uniformité de sa vie. — (Marie-Jeanne Riccoboni, Histoire d’Ernestine, 1762, édition Œuvres complètes de Mme Riccoboni, tome I, Foucault, 1818)
    • L'administration romaine était extrêmement dure pour tout homme qui lui semblait susceptible de troubler la tranquillité publique. — (Georges Sorel, Réflexions sur la violence, Chap.VI, La moralité de la violence, 1908, p.260)
    • Troubler l’état.
    • Nous étions en paix, il est venu nous troubler.
  12. (Pronominal) Éprouver une émotion, un trouble qui fait qu’on s’embarrasse, qu’on ne sait plus que dire, que faire.
    • Non, François ne se troublait pas. Cette jouvencelle aux yeux de paille mûre, cette blondeur capiteuse de la chevelure, cet arôme violent d'un corps en plein épanouissement, le remarquait-il ? — (Jean Rogissart, Hurtebise aux griottes, L’Amitié par le livre, Blainville-sur-Mer, 1954, p. 33)
    • L’orateur s’est troublé au milieu de son discours et n’a pu continuer.
    • L’accusé s’est troublé dans son interrogatoire.
    • Il s’est troublé et n’a pu répondre.
  13. (Pronominal) Perdre de sa netteté, de sa précision, en parlant d'un sens ou de la mémoire
    • Sa mémoire se trouble.
    • Mes yeux se troublent.
    • L’ouïe se trouble lorsqu’on injecte de l’air dans l’oreille.

Dérivés[modifier]

Traductions[modifier]

Prononciation[modifier]

Références[modifier]