pèlerin

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher
Voir aussi : pelerin

Français[modifier]

Étymologie[modifier]

(1080) Du latin peregrinus (« étranger, celui qui est d'un autre pays »). À comparer avec le picard prinage et pregrinage. Le féminin pèlerine est attesté dès 1210. En 1050, le mot a le sens de « étranger ».

Adjectif [modifier]

Singulier Pluriel
Masculin pèlerin
\pɛl.ʁɛ̃\
pèlerins
\pɛl.ʁɛ̃\
Féminin pèlerine
\pɛl.ʁin\
pèlerines
\pɛl.ʁin\

pèlerin \pɛl.ʁɛ̃\

  1. (Religion) (Rare) Qui fait pèlerinage.
  2. (Figuré) (Rare) Qui voyage.
    • […] elle donne asile aux bécassines, aux oies sauvages, aux grues, à toutes les bêtes pèlerines des eaux […] — (Jean Rogissart, Passantes d’Octobre, Librairie Arthème Fayard, Paris, 1958)
  3. (Figuré) (Rare) Qui entraîne des déplacements permanents.
    • Le christianisme est nécessairement une religion pèlerine. — (Bruno Chenu, Disciples d'Emmaüs, Bayard, Paris, 2003, p. 122)

Composés[modifier]

Nom commun [modifier]

Singulier Pluriel
Masculin pèlerin
\pɛl.ʁɛ̃\
pèlerins
\pɛl.ʁɛ̃\
Féminin pèlerine
\pɛl.ʁin\
pèlerines
\pɛl.ʁin\

pèlerin \pɛl.ʁɛ̃\ masculin (équivalent féminin : pèlerine)

  1. (Religion) Celui, celle qui, par piété, fait un voyage à un lieu de dévotion, un pèlerinage.
    • Il serait bon encore d’invoquer la protection du grand thaumaturge vers qui des milliers et des milliers de pèlerins venaient de toutes les provinces, de toutes les nations. — (Jean Rogissart, Passantes d’Octobre, Librairie Arthème Fayard, Paris, 1958)
    • Sur les routes de Terre sainte parsemées de périls, les pèlerins trouvent aide et réconfort auprès des moines soldats : ceux-ci appartiennent à l’ordre des Hospitaliers, fondé en 1113 et à l’ordre des Templiers, fondé en 1119. — (Brigitte Coppin, À la découverte du Moyen Âge, Père Castor Flammarion, 1998)
    • (Absolument) Pèlerin de Saint-Michel, pèlerin de Saint-Jacques : Pèlerin qui va au Mont-Saint-Michel, qui va à Saint-Jacques de Compostelle ou qui en revient.
    • Les pèlerins d’Emmaüs : Les deux disciples qui allaient à Emmaüs, après la résurrection de Jésus-Christ.
  2. VoyageurNote d’usage : Dans quelques phrases proverbiales.
    • Rouge soir et blanc matin, c’est la journée du pèlerin. : Le ciel rouge au soir et blanc au matin présage du beau temps.
    • Pluie du matin n’arrête pas le pèlerin.
  3. (Figuré) (Familier) Personne qui a de la finesse, de l’adresse.
    • Vous ne connaissez pas le pèlerin ?
  4. (Péjoratif) Personne fourbe qui manifeste de la dissimulation.
    • Un drôle de pèlerin.
  5. (Ichtyologie) Variante de requin pèlerin.

Dérivés[modifier]

Traductions[modifier]

Anagrammes[modifier]

Voir aussi[modifier]

Références[modifier]