pécher

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Voir aussi : pêcher

Français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

(Date à préciser) Du latin peccare (« fauter, pécher »).

Verbe [modifier le wikicode]

pécher \pe.ʃe\ intransitif 1er groupe (voir la conjugaison)

  1. Transgresser la loi divine ou religieuse.
    • Il sera d'autant plus libre, qu'il échangera par sa délivrance l'attrait de pécher contre l’indéclinable attrait de ne plus pécher. — (Augustin d'Hippone, La Cité de Dieu, traduction de L. Moreau, Paris : Vaton, 1845, volume 2, page 547)
    • Pécher, dans la langue hébraïque, signifie : mal viser, manquer le but. — (Simone Pacot, L'évangélisation des profondeurs (1997), Points, 2015, p. 265)
    • Il semble que l'homme ne puisse pas d'abord pécher contre l'Esprit-Saint, sans avoir fait préalablement d'autres fautes. — (La Somme théologique de Saint Thomas, traduction et notes de l'abbé Drioux, Paris : Belin, 1852, vol.4, page 128)
    • L'occasion prochaine se divise en occasion prochaine per se, et en occasion prochaine per accidens. La première est celle qui, vu la fragilité humaine, entraîne, pour tous les hommes, un danger probable de pécher. — (Jacques Valentin, Le Prêtre juge et médecin au tribunal de la pénitence, ou Méthode pour bien diriger les âmes, Bruxelles : M. Vanderborght, 1845, page 46)
    • Pourtant, pécher veut dire simplement viser à côté, rater sa cible; en d'autres mots, ne pas cibler Dieu, mais se mettre soi-même au premier plan : mon intérêt, mes principes, mes avantages et mes convictions passent en premier. — (Robert Henckes, Au rendez-vous de Cana, éditions Fidélité, Namur, 1999, page 129)
  2. Faillir contre quelque règle de morale.
    • Il n'était plus exilé dans la petite maison en ruines du Rialto, réduit à transporter du bois de chauffage dans sa gondole rapiécée, en danger perpétuel de pécher seul par la faute des rouées qui ne sont même pas encore filles mais qui coquinent comme si elles l'étaient. — (Léon Thoorens, La vie passionnée de Marco Polo, Éditions Seghers, 1962, chapitre 2)
    • 25 août 44 – On rase des têtes, on marque des fronts de la croix gammée, on dénude jusqu’à la taille, pour les promener dans les rues, les femmes qui ont « péché » avec les Allemands. — (Benoîte et Flora Groult, Journal à quatre mains, Denoël, 1962, page 346)
    • Pécher contre les bonnes mœurs. Pécher contre l’honneur. Pécher contre la bienséance.
    • Le scandale du monde est ce qui fait l’offense,
      Et ce n’est pas pécher que pécher en silence.
      — (Molière, Le Tartuffe, Acte IV, scène 5)
  3. (Par extension) Faillir contre quelque autre règle que ce soit.
    • Vous avez péché contre les règles de l’art.
    • Pécher contre le bon sens, contre la vraisemblance, contre les règles de la logique, de la grammaire, de la versification.
    • Cet acte pèche par la forme.
    • Ce raisonnement pèche par la base.
    • Son dialogue en prose semble imité des mélodrames modernes français et pèche par la lourdeur et l’emphase. — (Théophile Gautier, Voyage en Espagne, 1840, édition Charpentier, 1859)
    • Toulet, au contraire — prononcez « Toulette » — auteur de Monsieur du Paur, de Mon amie Nane et de vingt contes exquis, pèche quelquefois par excès d’ellipses et de contractions. C’est un homme qui connaît et aime la langue française. — (Léon Daudet, ‘’Souvenirs des milieux littéraires, politiques, artistiques et médicaux/Salons et Journaux’’, Grasset, 1917, réédition Le Livre de Poche, page 335)
  4. Mal user d’une bonne qualité ou d’une bonne intention, la porter trop loin, en avoir l’excès.
    • Il a péché par trop de précaution, par trop de zèle.
    • Il a péché pour vouloir trop bien faire, par trop bien faire.
    • Cela pèche par trop de soin.
    • Cet ouvrage ne pèche que par trop d’esprit.
  5. (Familier) Ce n’est pas par là qu’il pèche : ce n’est pas là son défaut principal ; cette qualité n'est pas celle dont il manque le plus.
    • Vous ne direz pas qu’il est trop conciliant : ce n’est pas par là qu’il pèche.

Proverbes et phrases toutes faites[modifier le wikicode]

  • qui perd pèche (on est porté à donner tort à celui qui perd, qui ne réussit pas)

Traductions[modifier le wikicode]

Prononciation[modifier le wikicode]


Paronymes[modifier le wikicode]

Références[modifier le wikicode]

Prononciation[modifier le wikicode]

Homophones[modifier le wikicode]

Anagrammes[modifier le wikicode]