prophétie

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher

Français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

(1119) Du latin prophetia, lui-même emprunté au grec ancien προφητεία, prophēteía.

Nom commun [modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
prophétie prophéties
\pʁɔ.fe.si\

prophétie \pʁɔ.fe.si\ féminin

  1. (Religion) Prédiction des choses futures par inspiration divine.
    • On a abusé des prophéties de deux manières : premièrement en publiant de fausses prophéties ; secondement, en interprétant les vraies à la légère, c'est-à-dire avec, une idée préconçue. C'est par ce dernier abus qu'on est arrivé à fausser les avertissements célestes, à les faire mentir et, par suite, à en dégouter tout le monde. — (Le Grand Coup, avec sa date probable, c'est-à-dire le grand châtiment du monde et le triomphe universel de l’Église, probablement le 19-20 septembre 1896, par un prêtre du diocèse de Moulins, Vichy : à l'imprimerie de P. Vexenat, 1894)
    • En général, les intellectuels arabes musulmans, y compris ceux de gauche, ne sont pas parvenus à rappeler à leur public que la laïcité en politique était à l'ordre du jour dans l'histoire islamique après Mahomet ou après ses prophéties, contrairement aux mythes de l'historiographie islamique. — (Panayiotis Jerasimof Vatikiotis, L’Islam et l’État, 1987, traduction d’Odette Guitard, 1992, p.109)
  2. (Par extension) Recueil des prédictions faites par des prophètes.
    • Prophétie d’Isaïe, d’Ézéchiel, etc.
  3. (Par analogie) Prédiction faite par de prétendus savants, par des gens qui abusent de la crédulité des ignorants.
    • Chrysis avait toujours ignoré cela, le devin ayant dit à sa mère combien il est dangereux de révéler aux gens les prophéties dont ils sont l'objet. — (Pierre Louÿs, Aphrodite, Mercure de France, Paris, 1896)
  4. (Figuré) Annonce d’un événement futur, faite par conjecture ou par hasard.
    • Ensuite, ne pouvant plus nier la crise financière, les experts l’ont minimisée. La plupart, en toute sincérité, par incompréhension de ses ressorts. Les autres, par souci de ne pas décourager consommateurs et investisseurs, au motif que des propos « pessimistes » engendrent des « prophéties auto-réalisatrices ». Cette expression est absurde : par définition, une prophétie ne crée pas les événements, elle ne fait que les annoncer. — (Laurent Artur du Plessis, De la crise à la guerre : la faillite des élites, Paris, Jean-Cyrille Godefroy, 2011)

Dérivés[modifier le wikicode]

Apparentés étymologiques[modifier le wikicode]

Traductions[modifier le wikicode]

Voir aussi[modifier le wikicode]

Références[modifier le wikicode]