purification

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher

Français[modifier | modifier le wikicode]

Étymologie[modifier | modifier le wikicode]

Du latin purificatio.

Nom commun[modifier | modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
purification purifications
\py.ʁi.fi.ka.sjɔ̃\

purification \py.ʁi.fi.ka.sjɔ̃\ féminin

  1. Action de purifier, d’ôter d’une substance ce qui s’y trouve d’impur et d’étranger.
    • Les matières premières, suif, saindoux, huiles, etc., que la savonnerie emploie dans sa fabrication sont impures ; […]. La purification est donc la première opération à effectuer. (Marcel Hégelbacher; La Parfumerie et la Savonnerie, 1924, p.162)
    • On sent bien que cette purification exacte du fer, pour le transformer en acier, ne peut avoir lieu sans une diminution et un déchet considérables, à cause de la séparation de toutes ces parties hétérogènes; […] (François Jauze, Cours théorique et pratique de maréchallerie vétérinaire, Paris : Béchet, 1818, p.147)
    • Ce projet a conduit à la purification d'huiles solubles (…) dans un bain KOH - NaOH dans un pilote de 10 litres/h. […]. Ces travaux ont permis de régénérer des huiles de coupe polluées par de l'eau et des métaux. (Véronique Ghetta & ‎Jacques Fouletier , Sels fondus à haute température, Pierre Taxil éditeur scientifique, PPUR Presses polytechniques romandes, 2009, p.297)
    • La purification de l'eau touche deux domaines très différents selon que l'on veuille la consommer ou qu'il s'agisse d'un rejet d’eaux usées dans l'environnement. (Claude Friedli, Chimie générale pour ingénieur, PPUR presses polytechniques, 2002, p.295)
  2. (Religion) Ensemble de rites religieux destiné à donner de la pureté aux fidèles dans diverses religions.
    • Le culte zoroastrique, organisé par une caste de prêtres au pouvoir quasi souverain, consistait en purifications qui se déroulaient autour du feu sacré. (Claude Meyers, Mythologies, histoires, actualités des drogues, L'Harmattan, 2007, p.144)
  3. (En particulier) (Religion) Action que le prêtre catholique fait à la messe lorsque, immédiatement avant l’ablution il prend du vin dans le calice.
  4. (En particulier) (Religion) Cérémonie par laquelle on se purifiait dans la loi de Moïse.
    • Ceci fut fait, entre autres, en utilisant la purification rituelle comme démonstration de l'asservissement des femmes à l'autorité masculine, à la fois divine et sacerdotale. (Pauline Bebe, Isha Dictionnaire des femmes et du judaïsme, Calmann-Lévy, 2001, article Berith léda.)
  5. (En particulier) (Au singulier) Fête que l’Église célèbre le 2 février, en l’honneur de la Sainte Vierge.
    • En outre, fortement enracinée dans le folklore romain, la fête des Lupercales survécut à l'implantation du christianisme et fut assimilée par l'Église à la fête de la purification de la Vierge ou Chandeleur. (Mireille Demaules, Picous ou l'enigme d'un nom dans la Folie de Berne, dans Par les mots et les textes : mélanges […] offerts à Claude Thomasset, Presses Paris Sorbonne, 2005, p.201)

Dérivés[modifier | modifier le wikicode]

Traductions[modifier | modifier le wikicode]

Prononciation[modifier | modifier le wikicode]

Voir aussi[modifier | modifier le wikicode]

Références[modifier | modifier le wikicode]

Anglais[modifier | modifier le wikicode]

Étymologie[modifier | modifier le wikicode]

Du latin purificatio.

Nom commun[modifier | modifier le wikicode]

purification (singulier)

  1. Purification, épuration.

Apparentés étymologiques[modifier | modifier le wikicode]

Voir aussi[modifier | modifier le wikicode]