purification

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher

Français[modifier]

Étymologie[modifier]

Du latin purificatio.

Nom commun [modifier]

Singulier Pluriel
purification purifications
\py.ʁi.fi.ka.sjɔ̃\

purification \py.ʁi.fi.ka.sjɔ̃\ féminin

  1. Action de purifier, d’ôter d’une substance ce qui s’y trouve d’impur et d’étranger.
    • Les matières premières, suif, saindoux, huiles, etc., que la savonnerie emploie dans sa fabrication sont impures ; […]. La purification est donc la première opération à effectuer. — (Marcel Hégelbacher; La Parfumerie et la Savonnerie, 1924, p.162)
    • On sent bien que cette purification exacte du fer, pour le transformer en acier, ne peut avoir lieu sans une diminution et un déchet considérables, à cause de la séparation de toutes ces parties hétérogènes; […] — (François Jauze, Cours théorique et pratique de maréchallerie vétérinaire, Paris : Béchet, 1818, p.147)
    • Ce projet a conduit à la purification d'huiles solubles (…) dans un bain KOH - NaOH dans un pilote de 10 litres/h. […]. Ces travaux ont permis de régénérer des huiles de coupe polluées par de l'eau et des métaux. — (Véronique Ghetta & ‎Jacques Fouletier , Sels fondus à haute température, Pierre Taxil éditeur scientifique, PPUR Presses polytechniques romandes, 2009, p.297)
    • La purification de l'eau touche deux domaines très différents selon que l'on veuille la consommer ou qu'il s'agisse d'un rejet d’eaux usées dans l'environnement. — (Claude Friedli, Chimie générale pour ingénieur, PPUR presses polytechniques, 2002, p.295)
  2. (Religion) Ensemble de rites religieux destiné à donner de la pureté aux fidèles dans diverses religions.
    • Le culte zoroastrique, organisé par une caste de prêtres au pouvoir quasi souverain, consistait en purifications qui se déroulaient autour du feu sacré. — (Claude Meyers, Mythologies, histoires, actualités des drogues, L'Harmattan, 2007, p.144)
  3. (En particulier) (Religion) Action que le prêtre catholique fait à la messe lorsque, immédiatement avant l’ablution il prend du vin dans le calice.
  4. (En particulier) (Religion) Cérémonie par laquelle on se purifiait dans la loi de Moïse.
    • Ceci fut fait, entre autres, en utilisant la purification rituelle comme démonstration de l'asservissement des femmes à l'autorité masculine, à la fois divine et sacerdotale. — (Pauline Bebe, Isha Dictionnaire des femmes et du judaïsme, Calmann-Lévy, 2001, article Berith léda.)
  5. (En particulier) (Au singulier) Fête que l’Église célèbre le 2 février, en l’honneur de la Sainte Vierge.
    • En outre, fortement enracinée dans le folklore romain, la fête des Lupercales survécut à l'implantation du christianisme et fut assimilée par l'Église à la fête de la purification de la Vierge ou Chandeleur. — (Mireille Demaules, Picous ou l'enigme d'un nom dans la Folie de Berne, dans Par les mots et les textes : mélanges […] offerts à Claude Thomasset, Presses Paris Sorbonne, 2005, p.201)

Dérivés[modifier]

Traductions[modifier]

Prononciation[modifier]

Voir aussi[modifier]

Références[modifier]

Anglais[modifier]

Étymologie[modifier]

Du latin purificatio.

Nom commun [modifier]

purification (singulier)

  1. Purification, épuration.

Apparentés étymologiques[modifier]

Voir aussi[modifier]