messe

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher
Voir aussi : messé, Messe

Français[modifier]

Étymologie[modifier]

(Date à préciser) Du latin missa.

Nom commun[modifier]

Singulier Pluriel
messe messes
\mɛs\

messe \mɛs\ féminin

  1. (Christianisme) Rite catholique qui commémore la mort de Jésus-Christ, et qui se fait par le ministère du prêtre devant un autel.
    • Les curés sont très violemment attaqués par lui et la famille Chagot est dénoncée parce qu'elle force les mineurs de Montceau à aller à la messe. (Georges Sorel, Réflexions sur la violence, chap. VI, La Moralité de la violence, 1908, p. 284)
    • Venez à la messe, ne manquez pas mon prône surtout, j’ai quelque chose de très sérieux, de très intéressant, de très grave à vous apprendre ; venez, vous verrez que vous ne vous en repentirez pas. (Louis Pergaud, « Le Sermon difficile », dans Les Rustiques, nouvelles villageoises, 1921)
    • …Offenserais-je le Très-Haut si à la messe dimanche prochain, j’ai pour mes paroissiens une intention particulière ? (Jean Rogissart, Passantes d’Octobre, Librairie Arthème Fayard, Paris, 1958)
    • Entre la poire et le fromage Bianchon arriva, par d’habiles préparations, à parler de la messe, en la qualifiant de momerie et de farce. (Honoré de Balzac, La Messe de l’athée)
    • Catholique ardente, Madame Lemonnier allait régulièrement à la messe prier la Sainte Vierge de l’aider dans ses petits trafics, marché noir à la petite semaine, trocs, échanges de services. (Évelyne Krief, Enfance interdite ou La Petite Marrane, L'Harmattan, 1997, page 112)
    • S’il y eut des saintes et des martyres, en revanche point de papesses ou seulement de clergeonnes. La messe est purement virile. (Roger Judrin, Goûts et couleurs : portrait abécédaire, Plon, 1966, p. 108)
  2. (Musique) Pièce de musique composée pour une grand-messe.
    • L’introduction est confiée aux cuivres, dont la sonorité puissante est soutenue par celle du grand orgue. Dans cette messe, Gounod fait à l’église ce qu’il a fait au théâtre dans le Tribut de Zamora. (Louis Pagnerre, Charles Gounod : sa vie et ses œuvres, L. Sauvaitre, 1890, page 399)
    • Dans le Benedictus de cette messe, Mozart approfondit encore la conception révolutionnaire de ce verset esquissée dès la messe en ré mineur KV65. (Carl de Nys, La Musique religieuse de Mozart, Presses universitaires de France, 1982, page 77)

Dérivés[modifier]

Proverbes et phrases toutes faites[modifier]

Traductions[modifier]

Prononciation[modifier]

Homophones[modifier]

Faux-amis[modifier]

Voir aussi[modifier]

Références[modifier]

Anagrammes[modifier]

Italien[modifier]

Forme de nom commun 1[modifier]

Singulier Pluriel
messa
\'mes.sa\
messe
\'mes.se\

messe \ˈmes.se\ féminin

  1. Pluriel de messa.

Forme de nom commun 2[modifier]

Singulier Pluriel
messa
\'mes.sa\
messe
\'mes.se\

messe \ˈmes.se\ féminin

  1. Pluriel de messa.

Forme d’adjectif[modifier]

Singulier Pluriel
Masculin messo
\'mes.so\
messi
\'mes.si\
Féminin messa
\'mes.sa\
messe
\'mes.se\

messe \ˈmes.se\

  1. Féminin pluriel de messo.

Forme de verbe[modifier]

Participe Présent
Passé
(féminin pluriel)
messe

messe \ˈmes.se\

  1. Participe passé au féminin pluriel de mettere.