ratiociner

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher

Français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

(1546) Emprunt au latin rǎtĭōcǐnāri (« raisonner, calculer »).

Verbe [modifier le wikicode]

ratiociner \ʁa.sjo.si.ne\ intransitif ou transitif 1er groupe (conjugaison)

  1. Raisonner d’une façon subtile et pédante.
    • Il s’exaspérait, se ratiocinait les vieilles démences, se criait, à bout de forces : […]. — (Joris-Karl Huysmans, La Cathédrale, Plon-Nourrit, 1915)
    • Mieux vaut, selon l’Église, renoncer à ratiociner sa foi et même à la penser que courir le risque de devenir hérétique, de compromettre son salut et de troubler la communion de l’Église. — (Louis Rougier, Histoire d'une faillite philosophique : la Scolastique, 1925, éd.1966)
    • Il serait temps aujourd’hui, plutôt que de ratiociner sur la démocratie postmoderne et la préservation des valeurs de l’Occident face à la barbarie, d’œuvrer pour un véritable espace public républicain international. — (Georges Corm, Pour une lecture profane des conflits, page 241, ISBN 9782707179029, 2015)
  2. (Ironique) Abuser du raisonnement.
    • Mais que dit, ou plutôt que fait l’Union européenne ? Elle ergote, ratiocine, tergiverse, louvoie, au point d’accréditer l’idée fâcheuse que, dans cette communauté de 27, il en coûte plus de transgresser les règles de bonne gestion que d’enfreindre celles d’une bonne démocratie. On punit la Grèce mais on ferme les yeux sur la Hongrie. — (Vincent Giret, Salami, dans Libération (journal), n° 9532, p.3, 4 janvier 2012)

Dérivés[modifier le wikicode]

Synonymes[modifier le wikicode]

→ voir pinailler (2)

Traductions[modifier le wikicode]

→ voir pinailler (2)

Références[modifier le wikicode]