subtil

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher

Français[modifier | modifier le wikicode]

Étymologie[modifier | modifier le wikicode]

(XIIe siècle) L’ancien français soutil, sutil, sotif [1], a subi une reconstruction sur son étymon latin subtilis (« fin » ; « délicat, pénétrant »), composé de sub- et de tela (« toile »).

Adjectif[modifier | modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
Masculin subtil
\syp.til\
subtils
\syp.til\
Féminin subtile
\syp.til\
subtiles
\syp.til\

subtil \syp.til\ masculin

  1. (Désuet) Qui est délié, fin, menu.
    • […] on les fait sécher, mais non au soleil, puis on les met en poudre bien subtile, & on en donne une dragme dans un peu de vin tous les matins à jeun. (L'agronome ou dictionnaire portatif du cultivateur, Rouen, 1787)
  2. (Par extension) Qualifie les choses qui sont de nature à pénétrer, à s’insinuer promptement.
    • Il fait doux, il fait clair. L'hiver commence à peine et je ne sais quoi de printanier flotte dans l'air subtil. (Charles Le Goffic, Bourguignottes et pompons rouges, 1916, p.205)
    • La cause du choléra, dit-on encore, agit à la manière d'un poison subtil. Nous partageons cette opinion. La rapidité avec laquelle marchent ses conséquences meurtrières prouve la justesse de cette comparaison. (M. Graux, Du choléra-morbus, dans Mémoires des concours et des savants étrangers, Académie royale de médecine de Belgique, 1854, p.15)
    • Le mercure, métal subtil, d'un grand usage dans les opérations chimiques, médicales, métalliques et aérométriques, doit contenir beaucoup de feu ou calorique, puisqu'il faut un froid énorme pour le rendre solide; […]. (Urbain-Firmin Piault, De l'existence universelle, de celle de l'homme en société et de ses fins, Paris : Firmin Didot, 1848, p.171)
  3. Qui perçoit finement, qui distingue les choses les plus fines à saisir.
  4. (Figuré) Qui est plein de finesse, d’ingéniosité, de pénétration.
    • Nous voici devisant avec des Montalbanais de toutes sortes, gens fins et subtils, très avertis du fléau dont nous recherchons les causes. (Ludovic Naudeau, La France se regarde : Le problème de la natalité, Librairie Hachette, Paris, 1931)
  5. Qualifie les choses où l’on montre de la finesse, de l’ingéniosité, de la pénétration.
    • Pensée subtile.
    • Argument subtil.
    • Interprétation subtile.
    • Réponse subtile.
  6. Qui est trop raffiné, qui échappe à l’intelligence par un excès de finesse.
    • Ce que vous dites là est trop subtil pour moi.
    • Cela est bien subtil, le crains que vos auditeurs n’aient de la peine à le bien comprendre.
    • Ce raisonnement est plus subtil que solide.

Dérivés[modifier | modifier le wikicode]

Apparentés étymologiques[modifier | modifier le wikicode]

Traductions[modifier | modifier le wikicode]

Prononciation[modifier | modifier le wikicode]

Références[modifier | modifier le wikicode]

Allemand[modifier | modifier le wikicode]

Étymologie[modifier | modifier le wikicode]

Du latin subtilis.

Adjectif[modifier | modifier le wikicode]

subtil

  1. Subtil, fin.

Prononciation[modifier | modifier le wikicode]

  • (Autriche) : écouter « subtil »

Catalan[modifier | modifier le wikicode]

Étymologie[modifier | modifier le wikicode]

Du latin subtilis.

Adjectif[modifier | modifier le wikicode]

subtil

  1. Subtil, fin.

Suédois[modifier | modifier le wikicode]

Étymologie[modifier | modifier le wikicode]

Du latin subtilis.

Adjectif[modifier | modifier le wikicode]

Déclinaison de subtil Positif
Singulier Indéfini Commun subtil
Neutre subtilt
Défini Masculin
Autres subtila
Pluriel subtila

subtil

  1. Subtil, fin.

Dérivés[modifier | modifier le wikicode]