religio

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher
Voir aussi Voir aussi : religió

Espéranto[modifier | modifier le wikicode]

Étymologie[modifier | modifier le wikicode]

Du latin religio.

Nom commun[modifier | modifier le wikicode]

religio /rɛ.ˈli.ɡjɔ/

  1. Religion.

Ido[modifier | modifier le wikicode]

Étymologie[modifier | modifier le wikicode]

Du latin religio.

Nom commun[modifier | modifier le wikicode]

religio /rɛ.ˈli.ɡjɔ/ (pluriel: religii)

  1. Religion.

Latin[modifier | modifier le wikicode]

Étymologie[modifier | modifier le wikicode]

Ce mot présente un suffixe -io qui généralement s'ajoute au radical du supin d'un verbe ou de son participe passé. Or rien de tel de disponible pour expliquer la formation du mot. Le Dictionnaire étymologique latin [1] explique :
Diligo (« choisir, soigner », puis « aimer ») donne diligens qui s’est employé absolument, pour signifier « scrupuleux, exact » : in omnibus rebus diligens. Un ancien synonyme de cet adjectif est religens. Religio signifiait « le scrupule », et particulièrement « le scrupule pieux ». De ce premier sens sont dérivés tous les autres. Religiosus, dans l’ancienne langue, signifiait « superstitieux » et s’opposait à religens, « pieux ». Plus tard, religiosus a signifié « religieux, sacré ». Sacrilegium « vol dans un temple » et sortilegus, « prophétique » lui sont apparentés.
Cicéron [2] (N. D. 2, 28, 72) le fait dériver de relegere (« reprendre, recueillir ») ce qui lui donne le sens étymologique de « recueillement ».
Lactance [2] (4, 28), saint Augustin (Retract. 1, 13) et la plupart des étymologistes après eux [2] supposent que le radical est religare (« relier »). C’est cette étymologie qui, bien que fausse, a été transmise dans la tradition scolastique médiévale.

Nom commun[modifier | modifier le wikicode]

Cas Singulier Pluriel
Nominatif religio religionēs
Vocatif religio religionēs
Accusatif religionem religionēs
Génitif religionis religionum
Datif religionī religionibus
Ablatif religionĕ religionibus
autel domestique aux dieux lares, maison de Pompéi.

rĕlĭgĭo /Prononciation ?/ féminin

  1. (Figuré) Ce qui attache ou retient : lien moral, obligation de conscience, attachement au devoir, sentiment d'honneur, intégrité, loyauté.
    • homo sine ullâ religione ac fide, Nep.
      homme sans honneur et sans foi.
    • quod perterritus miles in civili dissensione timori magis quam religioni consulere consuerit, Cesar. BC. 1, 67
      parce que le soldat effrayé dans une guerre civile <a pris l'habitude> = a l'habitude d’obéir à la crainte plus qu’à son serment.
  2. Inquiétude de conscience, scrupule, conscience, soins minutieux (d'un auteur), goût scrupuleux, délicatesse, exactitude.
    • religionem alicui offerre (inducere, injicere).
      inspirer des scrupules à quelqu'un.
    • religioni alicujus servire, Live.
      ménager la délicatesse de qqn.
    • augures consulti eam religionem exemere, Live. 4, 31
      les augures consultés levèrent ce scrupule.
    • religio Mario non fuerat, quo minus C. Glauciam occideret, Cicéron.
      le scrupule n'avait pas empêché Marius de punir de mort Glaucia.
  3. (Religion) Lien qui rattache l'homme à la divinité, religion, sentiment religieux, piété.
    • inclita justitia religioque Numae Pompili erat, Live. 1
      Numa Pompilius était bien connu pour son sens de la justice et pour sa piété.
    • justitia erga deos religio dicitur, Cicéron.
      la justice envers les dieux est appelée religion.
  4. Crainte religieuse, scrupule, idée superstitieuse, superstition, préjugé religieux, fanatisme.
    • religiones in rem publicam inducere, Cicéron.
      introduire des superstitions dans la république.
    • religio portenti, Just.
      idée superstitieuse qu'on attache à un prodige.
  5. Religion, culte religieux, honneur rendu aux dieux, rites, pratiques religieuses, doctrine religieuse, obligation religieuse.
    • in bello religionem retinere, Cicéron.
      respecter pendant la guerre les pratiques religieuses.
    • Druides religiones interpretantur, César. B.G. 6, 13
      les Druides règlent les pratiques religieuses.
  6. Religiosité, caractère sacré, respect religieux, sainteté, vénération.
    • fani religio, Cicéron.
      caractère religieux d'un lieu consacré.
    • religio terrebat agrestes dira loci, Virgile. En. 8, 349
      la redoutable sainteté du lieu épouvantait les paysans.
    • religio signi : vénération pour une statue.
  7. Objet du culte, chose sacrée.
    • religionum praedo, Cicéron.
      voleur d'objets sacrés.
  8. Avertissement des dieux, présage, oracle.
    • dixit religio, Virgile.
      l'oracle a prédit.
  9. Dette envers les dieux; infraction à la loi religieuse, impiété, sacrilège, profanation.
    • se religione exsolvere, Live. 5
      s'acquitter d'une dette envers les dieux.
    • alicujus supplicio religionem expiare, Cicéron.
      punir le sacrilège de qqn.

Variantes[modifier | modifier le wikicode]

Synonymes[modifier | modifier le wikicode]

Dérivés[modifier | modifier le wikicode]

Dérivés dans d’autres langues[modifier | modifier le wikicode]

Voir aussi[modifier | modifier le wikicode]

  • religio sur Wikipédia (en latin) Article sur Wikipédia

Références[modifier | modifier le wikicode]

  • Félix Gaffiot, Dictionnaire latin français, Hachette, 1934 (religio)
  • [1] Michel Bréal et Anatole Bailly, Dictionnaire étymologique latin, Hachette, Paris, 1885, en ligne
  • [2] Charlton T. Lewis & Charles Short, A Latin Dictionary, Clarendon Press, Oxford, 1879 (religio)