rencard

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher

Français[modifier | modifier le wikicode]

Étymologie[modifier | modifier le wikicode]

(1889) Apparait avec le sens de « renseignement » ; (1898) celui de « rendez-vous ». Mot argotique d’origine incertaine[1] :
  1. Sans doute liée à racorder (« instruire »), recorder (« raconter, rapporter, répéter ») avec, pour le son \ɑ̃\, l’influence de renseignement, rancart.
  2. Déverbal de rencarrer (« rentrer chez soi ou dans un lieu sûr après un coup ») → voir encarrer et carre « entrer, coin » ;
  3. De encarter avec le sens argotique du XIXe de « inscrire dans le registre (les cartes) de la police », et celui de « envoyer une carte, un carton d’invitation » pour le sens de « rendez-vous » ;
  4. Peut-être abrègement et altération en -ard de rencontre ;
Voir rancart qui présente des difficultés similaires.

Nom commun[modifier | modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
rencard rencards
\ʁɑ̃.kaʁ\

rencard \ʁɑ̃.kaʁ\ masculin

  1. (Argot) Renseignement confidentiel.
    • Faire un rencard.
    • D'après les rancarts le type est seulabre [seul]. (Le Breton, Razzia, 1954)
  2. (Familier) Rendez-vous.
    • Toute la Cour était au rencard pour la noce à Dagobuche. (Stollé, Douze récits hist., 1947)
    • Quelle belle fille ! Dire que ça s’était passé comme ça ! Si Sadie et le dur n’avaient pas été présents, il aurait peut-être pu lui filer un rencard.  (James Hadley Chase, Méfiez-vous, fillettes !, Première partie, ch. 8, traduit de l’anglais par Jacques Legris, Gallimard, coll. « Série noire », no 41, 1949)

Variantes[modifier | modifier le wikicode]

Dérivés[modifier | modifier le wikicode]

Traductions[modifier | modifier le wikicode]

Homophones[modifier | modifier le wikicode]

Références[modifier | modifier le wikicode]