revoir

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

(Siècle à préciser) Du latin revidere → voir re- et voir.

Verbe [modifier le wikicode]

revoir \rə.vwaʁ\ transitif 3e groupe (conjugaison) (pronominal : se revoir)

  1. Voir de nouveau.
    • Quoi qu’il en soit, l’espérance de revoir le pauvre baron gai et gaillard m’a bien épargné de la tristesse. — (Lettre de Madame de Sévigné à Madame de Grignan, à Vichi, mardi 28 mai 1676)
    • Albert et Ludwig se revirent avec plaisir, tous deux venaient de combattre contre les infidèles, l’un au midi, l’autre au nord. — (Alexandre Dumas, Othon l’archer, 1839)
  2. Examiner de nouveau.
    • Revoir un manuscrit, un ouvrage pour le corriger.
    • Revoir des épreuves.
    • Revoir un compte.
    • Obtenir un arrêt pour faire revoir un procès.
    • C’est un homme qui examine les choses avec soin ; après lui il n’y a plus à revoir.
  3. (Intransitif) (Chasse) Prendre connaissance de la force du cerf, par le pied, les fumées, les abattures, les portées, les foulées, le frayoir, etc.
    • Il faut que les piqueurs aient l’œil à terre dans tous les lieux où ils croiront de pouvoir en revoir, afin d’aider à leurs chiens, & s’assurer que c’est le cerf de la meute qu’ils chassent. — (Encyclopédie ou Dictionnaire universel raisonné des connoissances, T.42, 1775, page 19)
  4. (Pronominal) Se souvenir de son passé.
    • Pour elle j'étais l’amant, non le séducteur; elle revoyait son premier rendez-vous, elle ressentait le premier baiser; elle se revirginisait! Pauvre Gretchen! — (Alfred Delvau, Les dessous de Paris, Paris : chez Poulet-Malassis et De Broise, 1860, vol.1, p.127)
    • Les premiers souvenirs de Louis Pasteur dataient de cette époque. Il se revoyait enfant, heureux de courir sur la route qui conduit au village d’Aiglepierre. — (René Vallery-Radot, La vie de Pasteur, Hachette, 1900, Flammarion, 1941, p. 11)
    • Je me revois tout chétif, tout mièvre, suivant les cours du catéchisme, où j’arrivais bon premier. Ma piété, mon application épataient le bon curé. — (Victor Méric, Les Compagnons de l’Escopette, Éditions de l’Épi, Paris, 1930, page 247)
    • Il se mit à boire plus que la normale, faisant livrer des cubis de bon pinard (en quantité ça coûte moins cher) toujours en perce à la souillarde, et je me revois échapper à la tablée bruyante et discordante où il s'échauffait en parlant politique […]. — (Martin Provost, Léger, humain, pardonnable, Éditions du Seuil, 2015)

Dérivés[modifier le wikicode]

Traductions[modifier le wikicode]

Nom commun [modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
revoir revoirs
\rə.vwaʁ\

revoir \rə.vwaʁ\ masculin

  1. Action de voir à nouveau.
    • Adieu jusqu’au revoir.
    • Il m’a dit à revoir.
    • Pour Port-Vendres ne sais rien encore pour la bonne raison que ne peux guère avoir ma permission précisée d’avance mais vais tâcher de profiter de ma situation de brigadier fourrier pour hâter ce revoir. — (Guillaume Apollinaire, lettre à Madeleine Pagès du 20 août 1915)

Dérivés[modifier le wikicode]

  • à revoir (locution dont on se sert pour dire qu’il faut faire un nouvel examen d’un compte, d’une citation, d’un écrit, etc.)
  • au revoir (terme de politesse pour prendre congé de quelqu’un)
  • revoyure

Prononciation[modifier le wikicode]

Références[modifier le wikicode]