soudard

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.

Français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

(Date à préciser) Du moyen français soudoier, « solde, paie », cette formation du mot est donc analogue à celle de soldat. Référence nécessaire

Notes[modifier le wikicode]

Le mot soudard, qui dérive de souldart, possède la même racine que celle de soldat : solde, le salaire versé aux hommes du rang. Toutefois, en raison de son suffixe péjoratif, soudard en est venu à désigner le soldat brutal et grossier, le sens neutre revenant à soldat. Référence nécessaire
Le casernement apparaît en France à l’époque de Louis XIV. Avec ce confinement, l’image du soudard terrorisant la population cède la place à celle du soldat la protégeant. L’utilisation du terme soudard laisse la place à celle de soldat. Référence nécessaire

Nom commun [modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
soudard soudards
\su.daʁ\

soudard \su.daʁ\ masculin (pour une femme, on dit : soudarde)

  1. (Familier) Homme qui a longtemps servi à la guerre et qui est brutal, grossier.
    • Ce qu’il voit encore, ce sont des soudards qui, […], criblent de coups d’arquebuse un oiseau de bois fiché à la pointe d’un mai. — (Aloysius Bertrand, Gaspard de la nuit, 1842)
    • Peu s’en fallut que ne pleurassent
      Les soudards et les écoliers
      Enfants, voici les bœufs qui passent,
      Cachez vos rouges tabliers ;
      — (Victor Hugo, La légende de la nonne, 1828)
    • Gnassingbé Eyadema : champion de lutte, puis soudard de la coloniale en Algérie (où il mania la gégène). — (Thomas Dietrich, Pompafrique, Fakir, nº 83, page 17, décembre 2017 - janvier 2018)
  2. (Vieilli) Soldat, mercenaire, homme de troupe rémunéré.

Traductions[modifier le wikicode]

Adjectif [modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
Masculin soudard
\su.da\

soudards
\su.da\
Féminin soudarde
\su.dad\
soudardes
\su.dad\

soudard \su.daʁ\

  1. (Rare) Qui a le comportement d’un homme de guerre brutal et grossier.
    • Leurs franchises soudardes cachaient un délicieux trouble de cœur ; et c’était, en même temps qu’un regret, une espérance. — (Georges d’Esparbès, Les Demi-solde, Ernest Flammarion, Paris, 1899)

Traductions[modifier le wikicode]

Prononciation[modifier le wikicode]

Références[modifier le wikicode]

Moyen français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

(Date à préciser) De soudoier, « solde, paie », cette formation du mot est donc analogue à celle de soldat. Référence nécessaire

Nom commun [modifier le wikicode]

soudard \Prononciation ?\ masculin

  1. Soldat, mercenaire, homme de troupe rémunéré.

Références[modifier le wikicode]

Breton[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

Du français soudard.
Mentionné dans le grand dictionnaire français-breton de François Vallée (1931, page 697a) : soudard pl. ed.

Nom commun [modifier le wikicode]

soudard \ˈsuːdart\ masculin (pluriel : soudarded \suˈdardet\)

  1. Soldat.
    • Ur soudard a deu er-maez eus an ti ; dont a ra war-eeun war-zu ar c'hraou... — (Lan Inizan, Emgann Kergidu 1, Éditions Al Liamm, 1977, page 98)
      Un soldat sort de la maison ; il va tout droit vers la crèche…

Dérivés[modifier le wikicode]

Normand[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

Apparemment en lien avec l'ancien verbe souldre (soude, soudre ou souder), « solder » ou « payer », avec le suffixe -ard.

Nom commun [modifier le wikicode]

soudard masculin

  1. (Rouen) (Pays de Bray) (Pays de Caux) Soldat.

Références[modifier le wikicode]

  • Alexandre Héron, Glossaire de la Muse normande de David Ferrand: dictionnaire du parler de Caux (patois normand), Slatkine Reprints (réimpression de l'édition de Rouen de 1891-1895), 1969