suppôt

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.

Français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

(Date à préciser) Du latin suppositus (« placé au-dessous »).

Nom commun [modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
suppôt suppôts
\sy.po\

suppôt \sy.po\ masculin

  1. (Jadis) Celui qui était attaché à un corps, à une compagnie, et qui remplissait certaines fonctions pour le service de ce corps, de cette compagnie.
    • Anciennement les imprimeurs et les libraires étaient suppôts de l’Université.
  2. (Aujourd’hui) Celui qui est fauteur et partisan de quelqu’un dans le mal, qui sert aux mauvais desseins d’un autre.
    • […] puisque son mari est un produit inutilisable de la culture bourgeoise et même un suppôt du régime capitaliste […]. — (Pierre-Henri Simon, Les Raisins verts, 1950)
    • Et tandis que le cardinal, épouvanté, se demandait si ce n’était pas le diable en personne et non un de ses suppôts [...]. — (Alexandre Dumas, Joseph Balsamo, 1846)
    • Elle ne retiendra pas plus le dénigrement disproportionné de l’homme politique auquel s’acharnèrent les gens de droite que les grotesques injures dont le suppôt de Satan fut l’objet. — (Joseph Caillaux, Mes Mémoires, I, Ma jeunesse orgueilleuse, 1942)
    • Ça permet surtout de dépeindre les conservateurs comme des suppôts du lobby des armes à feu parce qu’ils osent remettre en question l’efficacité d’une telle mesure. — (Emmanuelle Latraverse, « Le problème avec la vertu », 18 octobre 2020)

Dérivés[modifier le wikicode]

Traductions[modifier le wikicode]

Prononciation[modifier le wikicode]

Homophones[modifier le wikicode]

Références[modifier le wikicode]