terrorisme

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

(1794) Dérivé de terror, étymon latin de terreur, avec le suffixe -isme. Attesté pour la première fois en novembre 1794, il désigne alors la « doctrine des partisans de la Terreur ».

Nom commun [modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
terrorisme terrorismes
\tɛ.ʁɔ.ʁism\
ou \te.ʁɔ.ʁism\

terrorisme \tɛ.ʁɔ.ʁism\ ou \te.ʁɔ.ʁism\ masculin

  1. (Vieilli) Régime de terreur politique.
    • Lutter contre le terrorisme est un devoir civique.
  2. Violences (attentats, assassinats, enlèvements, sabotages…) menées contre des civils, et destinées à frapper l’opinion publique.
    • ,.. Comme l’indique le sens littéral du mot, le terrorisme est une stratégie militaire qui espère changer la situation politique en propageant la peur plutôt qu ‘en causant des dommages matériels. Cette stratégie est presque toujours le fait de groupes très faibles qui ne peuvent infliger de gros dommages matériels à leurs ennemis.— (Yuval Noah HarariRestez calmes et ne vous laissez pas embobiner – Journal LE POINT, N° 2403, page 72, 20 septembre 2018)
    • Supprimer l’opposition dans un État, ou même simplement l’empêcher de se prononcer, de se produire, c’est chose extrêmement grave : l’invitation au terrorisme. — (André Gide, Retour de l’U.R.S.S., 1936)
    • Le terrorisme est une guerre asymétrique des faibles contre les forts même si, comme le souligne Noam Chomsky, les états et institutions ont aussi recours à cette méthode : c’est le terrorisme d’État.

Apparentés étymologiques[modifier le wikicode]

Dérivés[modifier le wikicode]

Traductions[modifier le wikicode]

Prononciation[modifier le wikicode]

Voir aussi[modifier le wikicode]

Références[modifier le wikicode]