vermine

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

(1121-34) De l’ancien français verm (« ver de terre ») et -ine[1].

Nom commun [modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
vermine vermines
\vɛʁ.min\

vermine \vɛʁ.min\ féminin

  1. Ensemble d’insectes parasites, malpropres, nuisibles et incommodes, comme les poux, les puces, les punaises, etc. ; utilisé pour les insectes infectant les humains, les animaux ou les plantes.
    • Soit pour des mésanges, des fauvettes, des becs fins comme les hirondelles : ça détruit la vermine! Mais les mauvis […]? — (Jean Rogissart, Passantes d’Octobre, Librairie Arthème Fayard, Paris, 1958)
    • Sa maison était propre, bien tenue ; elle tranchait avec la blancheur gaie de sa façade et le luisant de ses meubles, sur les taudis immondes où, d’ordinaire, croupissent dans la fange et dans la vermine, les marins bretons. — (Octave Mirbeau, Les eaux muettes )
    • Les hommes sont internés en Lituanie, dans les camps de Milejgany, Jewie et Roon où ils souffrent du froid intense, du manque de nourriture et d'eau potable, des conditions précaires d'hébergement, de la vermine et des humiliations. — (Philippe Nivet, La France occupée 1914-1918, Armand Colin, 2014)
  2. (Figuré) (Familier) Toute sorte de gens de mauvaise vie, de garnements dangereux ou incommodes pour la société.
    • La vermine des catacombes s'épanouissait lentement au soleil ; les couvents et monastères champignonnaient, rongeant le sol gaulois comme une lèpre hideuse. — (Victor Méric, Les Compagnons de l’Escopette, Éditions de l’Épi, Paris, 1930, page 84)
Notes[modifier le wikicode]
attention Ce mot féminin n’a pas de masculin correspondant, et il peut désigner des hommes.

Traductions[modifier le wikicode]

Voir aussi[modifier le wikicode]

Références[modifier le wikicode]

  • « vermine », dans TLFi, Le Trésor de la langue française informatisé, 1971-1994 → consulter cet ouvrage