admonester

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher

Français[modifier | modifier le wikicode]

Étymologie[modifier | modifier le wikicode]

Du latin admonere (« avertir »).

Verbe[modifier | modifier le wikicode]

admonester /ad.mɔ.nɛs.te/ transitif 1er groupe (conjugaison)

  1. Faire une sévère réprimande à quelqu’un, sans condamner, mais en avertissant de ne pas recommencer.
    • À qui prendrait à son compte le mot de M. de Boureuille je riposterais que le talent, pour un chef, c’est de modérer les impétuosités des jeunes hommes en les admonestant doucement, sans les décourager par des paroles de glace. (Joseph Caillaux, Mes Mémoires, I, Ma jeunesse orgueilleuse, 1942, p.11)
    • Le Pacha ne put retenir son sourire devant ces farces enfantines. Il reprit son expression la plus sévère pour admonester les deux femmes. (Out-el-Kouloub, Zaheira, dans "Trois contes de l'Amour et de la Mort", 1940)
  2. (Ancien) Faire une remontrance à huis clos à un justiciable, avec défense de récidiver.
    • Le dimanche 17 décembre 1595, l'assemblée des terriers et des maîtres des métiers, désignés le 14 décembre, est admonestée par le procureur de la ville pour qu'elle choisisse des personnes idoines ; […]. (Yann Lignereux, Lyon et le roi: de la bonne ville à l'absolutisme municipal, 1594-1654, Champ Vallon, 2003, p.196)

Variantes orthographiques[modifier | modifier le wikicode]

Synonymes[modifier | modifier le wikicode]

Dérivés[modifier | modifier le wikicode]

Traductions[modifier | modifier le wikicode]

Références[modifier | modifier le wikicode]