sévère

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher
Voir aussi Voir aussi : severe

Français[modifier | modifier le wikicode]

Étymologie[modifier | modifier le wikicode]

Du latin severus, sans doute construit sur verus (« vrai, bon » dans le sens de « il est bon de ») avec le réflexif se : celui qui est sévère s’impose tout d’abord à lui-même, puis aux autres, ce qu’il est bon et juste de faire.

Adjectif[modifier | modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
Masculin
et féminin
sévère sévères
/se.vɛʁ/

sévère /se.vɛʁ/ masculin et féminin identiques

  1. Qui est rigide, sans indulgence.
    • Vous m'avez affirmé, sévères dénonciateurs, que les usines clermontoises étaient le centre d'un système d'aspiration qui attirait à lui toutes les forces humaines, …. (Ludovic Naudeau, La France se regarde. Le problème de la natalité -1931)
    • Ce père est trop sévère et se fait moins aimer que craindre de ses enfants.
    • Être sévère avec soi-même, être rigoureux à l’égard de soi-même, ne se passer aucune faute.
    • (Par extension) Un visage, un front, un air sévère.
  2. Qui est austère, qui ne se relâche pas.
    • Une vertu sévère. — Une morale sévère. — Des mœurs sévères.
  3. (Arts) Simple, dépouillé, sans ornements superflus, sans vaine recherche d’élégance.
    • Quand on se présente devant la cité de Carcassonne, on est tout d’abord frappé de l’aspect grandiose et sévère de ces tours brunes si diverses de dimensions, […]. (Eugène Viollet-le-Duc, La Cité de Carcassonne, 1888)
    • (Substantivement) Unir le plaisant au sévère.
  4. (Figuré) Qui a plus de régularité que d’attrait.
    • Il était entièrement vêtu de casimir noir, ainsi qu’il convient à un notaire. Mais comme on se trouvait au plus fort de l’été, M. Bernard avait cru pouvoir égayer sa tenue sévère d’une ombrelle d’alpaga blanc. (Octave Mirbeau, La mort du chien ,)
    • En vis-à-vis du bâtiment vétuste, l'établissement des jeunes élèves-maîtresses, guindées en leur costume sévère sous le chapeau de feutre sans élégance. Le plupart portent lorgnons. (Jean Rogissart, Passantes d'Octobre, 1958)
    • Une beauté sévère. — Une physionomie sévère.

Apparentés étymologiques[modifier | modifier le wikicode]

Traductions[modifier | modifier le wikicode]

Prononciation[modifier | modifier le wikicode]

Références[modifier | modifier le wikicode]